Consignes aux malades

Un certain nombre de mesures sont à respecter en cas d'infection au Covid-19 ou en cas de contact avec une personne atteinte du Covid-19 afin de protéger son entourage .
 

Prise en charge des personnes atteintes du Covid-19

Schéma de prise en charge des personnes atteintes du Covid-19

Un parcours de soins a été créé afin d'orienter et de prendre en charge le plus efficacement les personnes testées positives au Covid-19.

Prise en charge des mineurs atteints du Covid-19 dans un établissement d'accueil

Une attention particulière doit être apportée aux enfants qui vivent sous le même toit qu’une personne immunodéprimée, afin de protéger la personne malade.

La vaccination est fortement recommandée pour les enfants de 5 à 11 ans à risque de formes graves.

Les mesures applicables pour les établissements d’accueil petite enfance et périscolaire sont les suivantes :

 

 

Mineur présentant des symptômes* évocateurs de Covid 19

Mineur ayant eu un contact à risque avec un cas positif

Enfants de 0-3 ans

  • éviction à compter du 1er signe ;
  • contacter le médecin traitant ;
  • retour possible en structure dès la disparition des symptômes.
  • pas de test nécessaire ;
  • surveillance de l’enfant ;
  • si apparition de symptômes, contacter le médecin traitant.

Mineurs de 3-18 ans

  • éviction à compter du 1er signe, ou du test positif s’il y a lieu ;
  • contacter le médecin traitant ;
  • retour possible en structure dès la disparition des symptômes.
  • pas de test nécessaire ;
  • possibilité de faire un autotest ;
  • surveillance de l’enfant ;
  • si apparition de symptômes, contacter le médecin traitant.

Enfants de 0-12 ans vulnérables**

(ou vivant sous le même toit qu’une personne immunodéprimée)

  • éviction à compter du 1er signe, ou du test positif ;
  • contacter le médecin traitant ;
  • retour possible en structure dès la disparition des symptômes.
  • Pas de test nécessaire ;
  • contacter le médecin traitant pour le prévenir ;
  • surveillance étroite de l’enfant ;
  • si apparition de symptômes, contacter le médecin traitant.

 

*Symptômes Covid-19 chez l’enfant :

  • rhinite, Toux, encombrement bronchique, pharyngite ;
  • fièvre, courbature ;
  • diarrhée chez les enfants de moins de 1 an.

 

**Les enfants vulnérables sont les enfants à risque de formes graves. Selon l’HAS (Haute Autorité de Santé) ce sont les enfants qui souffrent d’une des pathologies suivantes :

  • cardiopathie congénitale non corrigée ;
  • asthme avec traitement par corticoïdes par voie générale ou ayant nécessité une hospitalisation :
  • maladie hépatique chronique ;
  • maladie cardiaque et respiratoire chronique ;
  • cancer en cours de traitement ;
  • maladie rénale chronique ;
  • handicap neuromusculaire sévère ;
  • maladie neurologique ;
  • immunodéficience primitive ou secondaire (infection vih ou induite par médicaments) ;
  • obésité ;
  • diabète ;
  • hémopathie maligne
  • drépanocytose ;
  • trisomie 21.

À ces pathologies peuvent s’ajouter des situations, au cas par cas, pour des maladies rares.

 

Personnes vulnérables

Qu'est-ce qu'une personne vulnérable ?
 
Les adultes et enfants vulnérables sont les personnes à risque de formes graves. Selon la Haute Autorité de Santé, ce sont les personnes qui souffrent d’une des pathologies suivantes :
  • cardiopathie congénitale non corrigée ;
  • asthme avec traitement par corticoïdes par voie générale ou ayant nécessité une hospitalisation :
  • maladie hépatique chronique ;
  • maladie cardiaque et respiratoire chronique ;
  • cancer en cours de traitement ;
  • maladie rénale chronique ;
  • handicap neuromusculaire sévère ;
  • maladie neurologique ;
  • immunodéficience primitive ou secondaire (infection vih ou induite par médicaments) ;
  • obésité ;
  • diabète ;
  • hémopathie maligne
  • drépanocytose ;
  • trisomie 21.

À ces pathologies peuvent s’ajouter des situations, au cas par cas, pour des maladies rares.

Une attention particulière doit être portée aux enfants qui vivent sous le même toit qu’une personne immunodéprimée, afin de protéger la personne malade.

La vaccination est fortement recommandée pour les enfants de 5-11 ans à risque de forme grave.

Consignes aux malades

Que faire en cas d'atteinte du Covid-19 ?

En général, la guérison intervient en quelques jours avec du repos et, si besoin, avec un traitement contre la fièvre.

 ► Consulter la fiche de synthèse des nouvelles mesures d'isolement ICI. 

Pour les personnes atteintes du Covid-19, vaccinées ou non vaccinées 

  • S'isoler pendant 5 jours à compter du premier signe (fièvre, toux, nez qui coule, perte de l'odorat et du goût) ou du test positif. Prolonger l'isolement de 2 jours supplémentaires si la fièvre persiste. Prévenir son entourage et, le cas échéant, son employeur en cas d'atteinte du Covid-19. Prendre des précautions pour ses proches.
  • Après ces 5 jours d’isolement, respecter 7 jours de mesures spécifiques strictes : réduire les interactions, porter un masque, appliquer les mesures barrière et la distanciation sociale en toute circonstance, éviter tout contact avec les personnes fragiles même vaccinées, éviter les transports en commun, privilégier le télétravail et surveiller son état de santé.
  • L'isolement est levé après 48 h, si peu ou pas de symptômes.

 

 

Dérogation exceptionnelle à l’isolement pour les travailleurs prioritaires ou essentiels vaccinés

 

Les travailleurs prioritaires ou essentiels, vaccinés et ayant peu ou pas de symptômes (aucun symptôme respiratoire, ni toux ni éternuements) peuvent travailler.

Respecter sérieusement les mesures barrière pendant 7 jours (port du masque, limitation des contacts, en particulier avec les personnes à risque de forme grave).

Si entre-temps des symptômes apparaissent, contacter son médecin traitant et l'isolement sera prolongé.

Les personnes présentant des symptômes ou n'étant pas vaccinées, ne peuvent pas travailler.

 

Pour les personnes atteintes du Covid-19 ayant moins de 18 ans 

  • S’isoler dès l’apparition des symptômes (fièvre, courbatures, toux, nez qui coule, maux de gorge, perte de l’odorat et du goût, diarrhée chez les enfants de moins d’un an) ou du test positif, jusqu’à leur disparition.

  • Prévenir son entourage et, le cas échéant, son établissement scolaire. Prendre des précautions pour ses proches.

  • Après la période d’isolement, respecter sérieusement les mesures barrière

  • Dès la disparition des symptômes, les personnes peuvent retourner en structure d’accueil. Il faut respecter sérieusement les mesures barrière pendant 7 jours (port du masque, limitation des contacts, en particulier avec les personnes à risque de forme grave).

 

1. Surveiller son état de santé 

  • Prendre sa température 2 fois par jour.
  • Possibilité de prendre du paracétamol pour faire baisser la fièvre, mais pas plus de 1 gramme, 3 fois par jour (3 grammes au total).
  • Ne pas prendre d’anti-inflammatoires comme l’ibuprofène sans avis de son médecin.
  • Ne pas prendre d’autre traitement sans en avoir parlé à son médecin ou son pharmacien.
  • En cas de traitement habituel, ne pas l’arrêter. En cas de doute sur un médicament, appeler son médecin.
  • Donner des nouvelles à ses proches.
  • Téléphoner à son médecin en cas de doute sur l’évolution de sa maladie. En cas de difficultés à respirer, appeller immédiatement le 15.
  • Les modalités liées à un potentiel arrêt de travail sont à voir avec son médecin.

2. Chez soi, protéger son entourage 

  • Éviter les contacts avec les autres personnes de la maison. Si possible, éviter de se toucher et de s'embrasser. 
  • Se tenir à plus de deux mètres de ses proches et limiter ses échanges à moins de 15 minutes.
  • Ne pas recevoir à son domicile, des personnes extérieures à son foyer sauf des soignants ou des aidants.
  • Rester, si possible, dans une pièce séparée et fermer la porte. Ne pas partager son lit et prendre ses repas seul(e) dans sa chambre.
  • Se laver les mains très souvent avec de l’eau et du savon.
  • Éviter de se toucher les yeux, le nez, la bouche et le visage.
  • Jeter les mouchoirs après usage dans une poubelle fermée.
  • Nettoyer la salle de bains et les toilettes après usage avec des produits désinfectants.
  • Ne pas partager ses objets de tous les jours : serviettes et gants de toilette, savon, couverts, assiettes, téléphone, etc.

3. Nettoyer son logement régulièrement 

  • Aérer très régulièrement les pièces de vie en ouvrant les fenêtres (au moins 10 minutes plusieurs fois par jour).
  • Nettoyer et désinfecter les surfaces touchées : poignées de porte, meubles de salle de bains, toilettes, sols, etc., avec le produit de nettoyage habituel.
  • Laver sa vaisselle à part. 
  • Laver son linge (draps, serviettes de toilette) à 60 °C ou plus, pendant 30 minutes minimum. Le mettre directement dans la machine à laver, sans le secouer.
  • Privilégier des ustensiles de ménage qui ne dispersent pas les poussières comme une éponge, une serpillière... Éviter d'utiliser l'aspirateur.
  • Après avoir fait le ménage, se laver les mains.

4. Éliminer les déchets qui peuvent être contaminés  

  • Utiliser un sac plastique pour ordures ménagères, réservé à ces déchets. Le sac doit être opaque, avoir un volume de 30 litres maximum et se fermer avec des liens traditionnels ou coulissants.
  • Jeter dans ce sac uniquement les masques, les mouchoirs à usage unique, les lingettes et tous les autres supports de nettoyage jetables utilisés. Ne pas mélanger avec les autres ordures ménagères.
  • Fermer le sac lorsqu’il est presque plein et le placer dans un deuxième sac plastique identique, à fermer également.
  • Ne plus toucher à ce sac pendant 24 heures. Passé ce délai, l’éliminer avec les ordures ménagères (et non pas avec les déchets recyclables comme les emballages, verre, végétaux…).
  • Appliquer cette procédure jusqu’à la fin des symptômes respiratoires.

5. S'organiser au quotidien

Les personnes seules doivent demander à leurs proches (famille, amis, voisins) de livrer les médicaments, les courses ou les repas. Faire déposer les colis sur le palier pour limiter les contacts.

Les personnes qui aident les personnes atteintes du covid-19 à leur domicile doivent, dans la mesure du possible, respecter les gestes barrière et se laver les mains très régulièrement.

Consignes aux personnes contact

Que faire en cas de contact avec une personne atteinte du covid-19 ?

Le contact est considéré à risque si :
  • on vit avec la personne positive ;

  • dans la semaine qui a précédé la découverte de la maladie :

    • un contact direct a eu lieu avec la personne malade, en face à face, à moins de 2 mètres, sans port de masque de part et d’autre ;
    • une personne est restée dans la même pièce que la personne contaminée, à plus de 2 mètres d’elle, mais pendant au moins 15 minutes, sans port de masque de part et d’autre.

Pour les personnes contact à risque, vaccinées ou non :

  • réaliser un autotest s'il n'y a pas de symptômes. En cas de résultat positif, il convient de le confirmer le résultat par un test antigénique ;

  • réaliser un test antigénique en cas de symptômes ; 

  • respecter sérieusement les mesures barrière pendant 7 jours (port du masque, limitation des contacts, en particulier avec les personnes à risque de formes graves)
  • pas d'isolement obligatoire ;
  • contacter le médecin traitant si elle considérée comme vulnérable ;

Pour les enfants contact à risque de moins de 12 ans :

  • respecter sérieusement les mesures barrière pendant 7 jours (port du masque, limitation des contacts, en particulier avec les personnes à risque de formes graves).
  • pas d'isolement ni de test obligatoires ;
  • contacter le médecin traitant s'il s'agit d'un enfant vulnérable.
► Consultez la fiche de synthèse des nouvelles mesures d'isolement ICI. 

1. Surveiller sa santé

Si le test est positif :

► Consultez la fiche de synthèse des nouvelles mesures d'isolement ICI. 

  • pour les personnes vulnérables, appeler le médecin traitant qui évaluera la situation ;
  • s'isoler pendant 5 jours à partir de la date du début des signes (fièvre, toux, nez qui coule, perte de l’odorat et du goût, etc.). 
  • respecter 7 jours de mesures barrière strictes ;
  • après 48 h, si peu ou pas de symptômes, l'isolement est levé ;
  • prévenir son employeur en cas d'atteinte du Covid-19.

Si il n'y a pas de symptômes, ou dans l’attente du résultat du test :

Continuer de prendre sa température 2 fois par jour pendant une semaine et surveiller l’apparition de signes (fièvre, frissons, toux, maux de gorge, nez qui coule, difficultés à respirer ou une sensation d’oppression dans la poitrine, fatigue intense inexpliquée, douleurs musculaires inexpliquées, maux de tête inhabituels, perte de l’odorat, perte du goût des aliments, diarrhée...)

Si plusieurs signes apparaissent ou en cas de doute, appeller son médecin traitant.

 

 

2. Organiser son auto-confinement 

  • Rester si possible dans une pièce séparée.
  • Éviter si possible les contacts avec les autres personnes de la maison.
  • Aérer régulièrement les pièces.
  • Porter un masque chirurgical en présence d’une personne dans une même pièce.
  • Éviter tout contact avec des personnes fragiles, même si elles sont vaccinées.
  • Donner des nouvelles à ses proches.
Les personnes seules doivent demander à leurs proches (famille, amis, voisins) de livrer les médicaments, les courses ou les repas. Faire déposer les colis sur le palier pour limiter les contacts.

3. Nettoyer son logement très régulièrement 

  • Nettoyer et désinfecter les surfaces que touchées.
  • Laver sa vaisselle à part.
  • Laver son linge à 60° C pendant 30 minutes minimum.
  • Privilégier des ustensiles de ménage qui ne dispersent pas les poussières.
  • Après avoir fait le ménage, se laver les mains.

4. Éliminer les déchets qui peuvent être contaminés 

  • Utiliser un sac plastique pour ordures ménagères, réservé à ces déchets. Le sac doit être opaque, avoir un volume de 30 litres maximum et se fermer avec des liens traditionnels ou coulissants.
  • Jeter dans ce sac uniquement les masques, les mouchoirs à usage unique, les lingettes et tous les autres supports de nettoyage jetables utilisés. Ne pas mélanger avec les autres ordures ménagères.
  • Fermer le sac lorsqu’il est presque plein et le placer dans un deuxième sac plastique identique, à fermer également.
  • Ne plus toucher à ce sac pendant 24 heures. Passé ce délai, l’éliminer avec les ordures ménagères (et non pas avec les déchets recyclables comme les emballages, verre, végétaux…).
  • Appliquer cette procédure jusqu’à la fin des symptômes respiratoires.

Documents à télécharger