Direction de la Protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse

DPJEJ

La direction de la Protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse (DPJEJ), auparavant service rattaché à la direction des Affaires sanitaires et sociales, a été créée en novembre 2016 pour renforcer le rôle et l’efficacité de la Nouvelle-Calédonie dans la prise en charge des jeunes confiés.

L’exercice de sa compétence se décline en quatre missions :

  • la protection de l’enfance dans le cadre de l’assistance éducative ;
  • le traitement de la délinquance des mineurs ;
  • la lutte contre la récidive ;
  • la prévention du décrochage scolaire.

Ces quatre missions sont accomplies par le biais d’interventions externes (par délégations de compétences et/ou conventionnements) ou en gestion directe au sein des établissements rattachés à la DPJEJ.

 

La DPJEJ assure également l’indemnisation et le suivi administratif des personnes désignées « tiers digne de confiance » par l’autorité judiciaire, qui accueillent un mineur retiré provisoirement de sa famille naturelle.

 

Pour accueillir l’ensemble des mineurs confiés par décision judiciaire, la DPJEJ dispose :

  • d’un service éducatif de milieu ouvert, d’insertion et de suivi en détention (SEMOI) qui intègre une unité éducative de prévention de la déscolarisation et d’activités de jour ;
  • d’unités éducatives d’hébergement en familles d’accueil ;
  • de trois établissements de placement judiciaire : un établissement de placement éducatif/foyer d’action éducative (EPE/FAEN) qui accueille des jeunes de 13 à 16 ans, à Nouville ; un établissement de placement éducatif/foyer d’action éducative (EPE/FAEP) qui accueille des jeunes de 16 à 18 ans, à Païta ; et un établissement éducatif/foyer d’accueil d’urgence et d’orientation (EPE/FAUO), à Nouville.