Infos arrivées : se rendre en Nouvelle-Calédonie

Mise à jour : Jeudi, 24 septembre, 2020 - 15:47

Les vols internationaux réguliers au départ et à destination de la Nouvelle-Calédonie sont suspendus (sauf dérogations) depuis le 20 mars et ce, au moins jusqu'au 27 mars 2021.

Régime général du transport aérien international de passagers 

Extrait de l'article 10 du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 :

"Sont interdits, sauf s'ils sont fondés sur un motif impérieux d'ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l'urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé, les déplacements de personnes par transport public aérien entre, d'une part, la Guyane, Mayotte, la Polynésie Française, la Nouvelle-Calédonie ou Wallis-et-Futuna et, d'autre part, tout point du territoire de la République".

Les ressortissants étrangers non-résidents en Nouvelle-Calédonie ne sont pas autorisés à débarquer en Nouvelle-Calédonie. Cette restriction de circulation temporaire est en vigueur depuis le 19 mars 2020.

  • Seules sont programmées des liaisons avec la Métropole (et Sydney, principalement pour des évacuations sanitaires).
  • Des rotations ponctuelles seront affrétées pour permettre aux résidents calédoniens, polynésiens et vanuatais de rejoindre leur famille : le 1er octobre et le 3 décembre pour la Polynésie française, le 11 novembre pour le Vanuatu.
  • À l'arrivée en Nouvelle-Calédonie, la quatorzaine dans un hôtel réquisitionné demeure obligatoire, de même qu’un test de dépistage à l’issue.
  • La gestion logistique de la quatorzaine reste à la charge du gouvernement, ainsi que son financement (au moins jusqu'à fin décembre).
  • La possibilité de retour en Nouvelle-Calédonie dépend du nombre de places disponibles en quatorzaine hôtelière.
  • Les ressortissants métropolitains situés dans la zone Pacifique peuvent transiter par la Nouvelle-Calédonie pour rejoindre la Métropole. 

Consignes aux voyageurs par voie aérienne

  • Jusqu’au 25 décembre, seul un nombre très restreint de places en quatorzaine hôtelière obligatoire à l'arrivée est encore disponible afin de pouvoir répondre à des cas d’extrême urgence. Pour gérer au mieux ces places, les passagers qui souhaitent se rendre en urgence en Nouvelle-Calédonie doivent remplir un formulaire de recensement .
  • À compter du 26 décembre 2020, ce formulaire de recensement devra être renseigné par toutes les personnes* (particuliers et professionnels) qui souhaiteront venir ou revenir en Nouvelle-Calédonie pour un besoin impérieux, qu’elles détiennent ou non un billet d’avion et/ou une réservation.
    À l’exception des passagers en provenance de Wallis-et-Futuna, des personnels navigants de cabine et des professionnels de santé qui accompagnent les évacuations sanitaires.

    En provenance de la Métropole : PARIS --> NOUMÉA

    Extrait de l'article 10 du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 :

    "Sont interdits, sauf s'ils sont fondés sur un motif impérieux d'ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l'urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé, les déplacements de personnes par transport public aérien entre, d'une part, la Guyane, Mayotte, la Polynésie Française, la Nouvelle-Calédonie ou Wallis-et-Futuna et, d'autre part, tout point du territoire de la République".

    • Jusqu’au 25 décembre, seul un nombre très restreint de places en quatorzaine hôtelière obligatoire à l'arrivée est encore disponible afin de pouvoir répondre à des cas d’extrême urgence. Pour gérer au mieux ces places, les passagers qui souhaitent se rendre en urgence en Nouvelle-Calédonie doivent remplir un formulaire de recensement .
       
    • À compter du 26 décembre 2020, ce formulaire de recensement devra être renseigné par toutes les personnes* (particuliers et professionnels) qui souhaiteront venir ou revenir en Nouvelle-Calédonie pour un besoin impérieux, qu’elles détiennent ou non un billet d’avion et/ou une réservation.
      À l’exception des passagers en provenance de Wallis-et-Futuna, des personnels navigants de cabine et des professionnels de santé qui accompagnent les évacuations sanitaires.
       
    • Après renseignement du formulaire de recensement, vous recevrez, dans un délai de quelques jours, une réponse par email vous indiquant la marche à suivre et la date éventuelle de votre départ.
       
    • Pour pouvoir embarquer à Paris, les passagers de plus de 11 ans qui quittent la Métropole à destination de la Nouvelle-Calédonie, doivent présenter à l'embarquement :
      - le résultat d'un test de dépistage du Covid-19 négatif (PCR), réalisé moins de 72 heures avant le vol. Dans ce cadre, Air France a mis en place un partenariat avec deux laboratoires. Pour en savoir plus : CLIQUER ICI ;
      - une déclaration sur l'honneur attestant qu'ils ne présentent pas de symptômes d'infection au Covid-19 et qu'ils n'ont pas connaissance d'avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol ;
      - une attestation de déplacement dérogatoire en provenance ou à destination d'un territoire ultramarin soumis à motif impérieux, ainsi que des justificatifs de ce motif.
    Ces exigences, relatives au décret n° 2020-860 du 10 juillet, visent à éviter que des personnes déjà infectées embarquent à destination de la Nouvelle-Calédonie.

    La non présentation de ces documents entraîne un refus d'embarquement du voyageur. Elle fait également encourir les sanctions pénales, prévues à l'article L 3136-1 du code de la santé publique, qui vont de 135 euros d'amende (16 109 francs), à 6 mois d'emprisonnement et 3 750 euros d'amende (447 487 francs) - voir l'article 11 III du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 modifié. 

     DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER 

    • Les voyageurs sont tenus de se munir d’un kit de masques chirurgicaux permettant de se protéger sur la durée du vol (un masque toutes les quatre heures).
       
    • À l’arrivée à La Tontouta : le contrôle sanitaire des passagers est effectué par une équipe de la DASS pilotée par un médecin. En fonction des résultats, ils sont dirigés soit vers le Médipôle pour ceux qui auraient développé des symptômes, soit vers un hôtel réquisitionné pour y observer une quatorzaine obligatoire.
       
    • La température des personnes en quatorzaine est contrôlée deux fois par jour. Les chambres d’hôtels dédiées à la quatorzaine sont régulièrement désinfectées, de même que l’aérogare de La Tontouta et les avions.
       
    • À l'issue de leur quatorzaine dans les hôtels, toutes les personnes sont soumises à un test de dépistage du Covid-19. S'il s'avère négatif, les personnes sont autorisées à regagner leur domicile.
    Pour en savoir plus : 
    Tout savoir sur la quatorzaine hôtelière obligatoire : CLIQUER ICI.

      En provenance de Wallis-et-Futuna : WALLIS --> NOUMÉA

      • La libre circulation entre la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna est rétablie.
         
      • Ce territoire étant exempt de cas positif au Covid-19, les passagers en provenance de ce territoire sont dispensés des mesures de quarantaine obligatoires à leur arrivée en Nouvelle-Calédonie (quatorzaine dans un hôtel réquisitionné). 
         
      • Les passagers de plus de 11 ans qui voyagent entre la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna doivent néanmoins se munir d'une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptômes d’infection au Covid-19 et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol.
         
      • Il n'est pas nécessaire de faire un test de dépistage du Covid-19 avant le départ.
      La non présentation de ce document entraîne un refus d'embarquement du voyageur. Elle fait également encourir les sanctions pénales, prévues à l'article L 3136-1 du code de la santé publique, qui vont de 135 euros d'amende (16 109 francs), à 6 mois d'emprisonnement et 3 750 euros d'amende (447 487 francs) - voir l'article 11 III du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 modifié. 

      DOCUMENT À TÉLÉCHARGER :

       

       

       

       

       

      En provenance d'Australie : SYDNEY --> NOUMÉA

      • Jusqu’au 25 décembre, seul un nombre très restreint de places en quatorzaine hôtelière obligatoire à l'arrivée est encore disponible afin de pouvoir répondre à des cas d’extrême urgence. Pour gérer au mieux ces places, les passagers qui souhaitent se rendre en urgence en Nouvelle-Calédonie doivent remplir  un formulaire de recensement .
         
      • À compter du 26 décembre 2020, ce formulaire de recensement devra être renseigné par toutes les personnes* (particuliers et professionnels) qui souhaiteront venir ou revenir en Nouvelle-Calédonie pour un besoin impérieux, qu’elles détiennent ou non un billet d’avion et/ou une réservation.
        À l’exception des passagers en provenance de Wallis-et-Futuna, des personnels navigants de cabine et des professionnels de santé qui accompagnent les évacuations sanitaires.
         
      • Après renseignement du formulaire de recensement, vous recevrez, dans un délai de quelques jours, une réponse par email vous indiquant la marche à suivre et la date éventuelle de votre départ.
      • Les passagers de plus de 11 ans qui voyagent entre l'Australie et la Nouvelle-Calédonie doivent se munir d'une attestation de déplacement depuis l'étranger vers une collectivité d'outre-mer, ainsi que des justificatifs de ce motif.
         
      • Il n'est pas nécessaire de faire un test de dépistage du Covid-19 avant le départ.
      La non présentation de ce document entraîne un refus d'embarquement du voyageur. Elle fait également encourir les sanctions pénales, prévues à l'article L 3136-1 du code de la santé publique, qui vont de 135 euros d'amende (16 109 francs), à 6 mois d'emprisonnement et 3 750 euros d'amende (447 487 francs) - voir l'article 11 III du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 modifié. 

       DOCUMENT À TÉLÉCHARGER :

      • Les voyageurs sont tenus de se munir d’un kit de masques chirurgicaux permettant de se protéger sur la durée du vol (un masque toute les quatre heures).
         
      • À l’arrivée à La Tontouta : le contrôle sanitaire des passagers est effectué par une équipe de la DASS pilotée par un médecin. En fonction des résultats, ils sont dirigés soit vers le Médipôle pour ceux qui auraient développé des symptômes, soit vers un hôtel réquisitionné pour y observer une quatorzaine obligatoire.
         
      • La température des personnes en quatorzaine est contrôlée deux fois par jour. Les chambres d’hôtels dédiées à la quatorzaine sont régulièrement désinfectées, de même que l’aérogare de La Tontouta et les avions.
         
      • À l'issue de leur quatorzaine dans les hôtels, toutes les personnes sont soumises à un test de dépistage du Covid-19. S'il s'avère négatif, les personnes sont autorisées à regagner leur domicile.
      Pour en savoir plus : 
      Tout savoir sur la quatorzaine hôtelière obligatoire : CLIQUER ICI.

      En provenance de Polynésie française : PAPEETE --> NOUMÉA

      • Il est demandé aux passagers de plus de 11 ans qui voyagent entre la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie de se munir du résultat d'un test de dépistage du Covid-19 négatif (PCR), réalisé moins de 72 heures avant le vol. L’institut Louis-Malardé de Papeete peut être contacté pour prendre rendez-vous pour effectuer ce test au 40 416 472 ou 416 (de 7 h 30 à 15 h 30, du lundi au vendredi) ou par mail à covid-19@ilm.pf.
        >> Pour en savoir plus : https://www.ilm.pf/ 
      • Tous les passagers doivent se munir :
        - d’une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptômes d’infection au Covid-19 et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol ;
        - d’une attestation de déplacement dérogatoire en provenance ou à destination d’un territoire ultra-marin soumis à motif impérieux, ainsi que des justificatifs de ce motif.
      Ces exigences, relatives au décret n° 2020-860 du 10 juillet, visent à éviter que des personnes déjà infectées embarquent à destination de la Nouvelle-Calédonie.
      La non présentation de ces documents entraîne un refus d'embarquement du voyageur. Elle fait également encourir les sanctions pénales, prévues à l'article L 3136-1 du code de la santé publique, qui vont de 135 euros d'amende (16 109 francs), à 6 mois d'emprisonnement et 3 750 euros d'amende (447 487 francs) - voir l'article 11 III du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 modifié.

      DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER

      • Les voyageurs sont également tenus de se munir d’un kit de masques chirurgicaux permettant de se protéger sur la durée du vol (un masque toutes les quatre heures).
         
      • À l’arrivée à La Tontouta : le contrôle sanitaire des passagers est effectué par une équipe de la DASS pilotée par un médecin. En fonction des résultats, ils sont dirigés soit vers le Médipôle pour ceux qui auraient développé des symptômes, soit vers un hôtel réquisitionné pour y observer une quatorzaine obligatoire.
         
      • La température des personnes en quatorzaine est contrôlée deux fois par jour. Les chambres d’hôtels dédiées à la quatorzaine sont régulièrement désinfectées, de même que l’aérogare de La Tontouta et les avions.
         
      • À l'issue de leur quatorzaine dans les hôtels, toutes les personnes sont soumises à un test de dépistage du Covid-19. S'il s'avère négatif, les personnes sont autorisées à regagner leur domicile.
      Pour en savoir plus :
      Tout savoir sur la quatorzaine hôtelière obligatoire : CLIQUER ICI.

      Programme des vols de passagers

      • Vols en provenance de Paris via Tokyo : un vol par semaine. 
      • Vols en provenance et à destination de Sydney : selon les besoins des évacuations sanitaires et les capacités d'accueil en quatorzaine hôtelière à l'arrivée en Nouvelle-Calédonie.
      • Des rotations ponctuelles seront affrétés pour permettre aux résidents calédoniens, polynésiens et vanuatais de rejoindre leur famille : le 1er octobre et le 3 décembre pour la Polynésie française, le 11 novembre pour le Vanuatu.

      Rendez-vous sur le site d'Aircalin pour vous informer sur le programme des vols.

      Le rythme des vols dépend des capacités d’accueil en quatorzaine dans les hôtels réquisitionnés par le gouvernement. 

      Il est demandé aux familles et aux proches de ne pas se déplacer à l'aéroport international de La Tontouta pour y accueillir les passagers, les contacts ne sont pas autorisés. Des navettes sont affrétées pour véhiculer ces personnes vers les hôtels afin qu’elles puissent y effectuer leur quatorzaine. Seule exception, les voyageurs en provenance de Wallis-et Futuna, territoire exempt de cas positif au Covid-19, sont dispensés des mesures de quarantaine obligatoires à leur arrivée en Nouvelle-Calédonie et peuvent donc être accueillis par leurs proches.

      Régime général du transport maritime international

      S'informer

      • Le transport maritime international de passagers est suspendu jusqu'au 24 octobre, au moins.

      • La navigation des paquebots, bateaux de pêche et navires de plaisance arrivant de l’international dans les eaux intérieures et territoriales de la Nouvelle-Calédonie reste interdite. 

      • Cette mesure ne concerne pas les porte-conteneurs, minéraliers et pétroliers, ni les navires déjà présents qui seraient amenés à quitter les eaux de la Nouvelle-Calédonie, puis à y entrer de nouveau, dès lors qu’ils n’effectuent pas d’escale à l’étranger et que l’équipage n’a pas de contact avec les personnes embarquées sur un autre navire venant des eaux internationales.

      • Des dérogations expresses sont autorisées sur décision de la direction des Affaires maritimes de la Nouvelle-Calédonie, lorsque des raisons impérieuses d'avitaillement ou de réparations imposent de faire escale en Nouvelle-Calédonie.

      • Dans ce cas, l'escale n'est autorisée qu'au port autonome de Nouméa et les personnes à bord ne sont pas autorisées à débarquer.

      • Le passage inoffensif dans les eaux territoriales n’est pas interdit.

      • Les navires de plaisance battant pavillon français sur lesquels sont embarqués des résidents calédoniens sont autorisés à entrer dans les eaux territoriales et intérieures de la Nouvelle-Calédonie, sous certaines conditions :
        - se signaler auprès du centre de coordination de sauvetage (MRCC Nouméa),
        - se rendre directement à Nouméa (seul point d'entrée sur le territoire) dès l'entrée dans les eaux calédoniennes,
        - respecter un confinement de tous les passagers et membres d'équipage d'une durée de 14 jours dans le lieu de résidence indiqué lors du contrôle sanitaire réalisé à l'arrivée.

      • Depuis le 19 juin, le protocole spécifique mis en place par la direction des Affaires sanitaires et sociales pour les personnels navigants de cabine, ainsi que les professionnels de santé qui accompagnent les Evasans, est étendu aux relèves d’équipage maritime. Ces professionnels ne sont pas soumis à la quatorzaine, mais à une auto-surveillance très régulière et à un test de dépistage renouvelé tous les 14 jours.

      Documents à télécharger

      Sur le même sujet

      .

      Liens utiles