Questions/réponses sur la vaccination

Mise à jour : Mardi, 26 janvier, 2021 - 13:29

Trouvez les réponses à vos questions sur la vaccination.

 

Qu’est-ce qu’un vaccin ?

Le vaccin permet d’apprendre à l’organisme à se défendre en cas d'infection. Il permet à notre système de défense, qu’on appelle le « système immunitaire », de produire des anticorps pour combattre ensuite un virus qui pourrait nous contaminer. Lorsque le véritable virus tente de nous infecter, le corps le reconnaît et active ses défenses pour le neutraliser. Cela évite de tomber malade ou de développer une forme grave de la maladie.

Après la vaccination, la personne est immunisée contre la maladie, sans avoir été infectée et sans avoir pris le risque d'une infection.

Quels sont les vaccins disponibles en Nouvelle-Calédonie ?

Deux vaccins sont actuellement autorisés :

- le vaccin Cominarty® de Pfizer/BioNTech, autorisé pour les personnes de 16 ans et plus, est le vaccin actuellement disponible en Nouvelle-Calédonie.

- le vaccin Moderna, autorisé pour les personnes de 18 ans et plus, n’est pas encore disponible sur le territoire.

Qu’est-ce qu’un vaccin de type « ARN messager » ou « ARNm » ?

Les deux vaccins contre le Covid-19 qui ont été autorisés sont des vaccins de type « ARN messager » ou « ARNm ».

Ce type de vaccin contient une partie des instructions de fabrication de l'enveloppe du virus responsable du Covid-19. Ces instructions vont permettre aux cellules du corps de fabriquer une protéine spécifique du virus, contre lequel l’organisme va ainsi apprendre à se défendre. L’organisme va produire des défenses naturelles contre ce virus, mais sans que la maladie ne se développe, et sera prêt à le neutraliser en cas d'infection.  

C’est la première fois que des vaccins à ARNm sont homologués. Cependant, les chercheurs y travaillent depuis plus de 20 ans. Cette biotechnologie a fait l’objet d’améliorations continues, qui ont largement contribué à sa sûreté. Des vaccins à ARNm ont été testés chez l’être humain contre le virus Zika, les virus de la grippe et de la rage.

Les vaccins utilisés sont-ils sûrs ?

Les vaccins contre le Covid-19 autorisés par  l’Agence européenne du médicament sont sécurisés et ont franchi toutes les étapes nécessaires à l'homologation d'un médicament. Ils ont fait l’objet d’études portant sur un grand nombre de personnes, dont les résultats ont été publiés dans les revues scientifiques après validation par des comités d'experts.

Est-ce que ces vaccins sont efficaces ?

Oui, ils sont efficaces. Les vaccins Cominarty® de Pfizer/BioNTech et Moderna ont fait l'objet d'essais cliniques.

Le vaccin Cominarty® de Pfizer/BioNTech a atteint une efficacité de 95 % sur toutes les formes de la maladie après l'administration des deux doses. 

Le vaccin Moderna, quant à lui, a atteint une efficacité de 94,1 % après les deux doses. Son efficacité a atteint 90,9 % chez les participants à risque susceptibles de développer des formes sévères de Covid-19.

Comment est-il possible d’avoir déjà des vaccins alors que normalement il faut plusieurs années pour les commercialiser ?

Les vaccins traditionnels nécessitent de cultiver les virus qui sont ensuite atténués ou inactivés pour développer des vaccins. Les premiers vaccins commercialisés contre le Covid-19 utilisent, quant à eux, des biotechnologies permettant de synthétiser rapidement un morceau du virus contre lequel l'organisme va apprendre à se défendre.

Actuellement, près d’une cinquantaine de vaccins contre le Covid-19 sont étudiés. Ils font l’objet d’essais cliniques partout dans le monde. Il s’agit d’un effort scientifique sans précédent. Pour favoriser un développement rapide des vaccins et respecter toutes les exigences réglementaires, des ressources humaines et financières considérables ont été investies.

Les autorités de santé publique et réglementaires de plusieurs pays,  travaillent activement pour s’assurer que des vaccins sécurisés et efficaces contre le Covid-19 soient disponibles le plus rapidement possible.

Est-ce que les vaccins peuvent modifier mon ADN ?

Non, le contenu des vaccins à ARNm n’entre pas dans le noyau des cellules où se trouve notre ADN, et l'ARNm est détruit très rapidement. Cette rumeur qui circule beaucoup sur Internet est infondée.

Pourquoi j’ai besoin de deux doses ?

Seule une vaccination complète avec deux doses vaccinales offre une protection optimale.

À partir de quand serai-je immunisé(e) après la vaccination ?

Selon les études réalisées, il faut compter 14 jours après la deuxième dose de vaccin pour être immunisé et protégé de manière optimale.

Pourquoi on ne vaccine pas les enfants, les femmes enceintes et allaitantes ?

Les vaccins actuellement disponibles contre le Covid-19 n’ayant pas été évalués chez l’enfant, leur vaccination n’est pas prévue pour l’instant. Toutefois, les études se poursuivent pour autoriser la vaccination chez les personnes âgées de moins de 16 ans.

Les nouveaux vaccins ne présentent pas de risque particulier pour la femme enceinte ou allaitante, mais on ne dispose pas de données suffisantes. Par mesure de précaution, il est préférable de repousser la vaccination en attendant le résultat des études.

Qui contacter pour me faire vacciner ?

  • Si vous êtes un professionnel en première ligne (zones aéroportuaires, portuaires, de quatorzaine, soignants susceptibles de prendre en charge des voyageurs), rapprochez-vous de votre médecin du travail ou de votre employeur qui organisera une information collective et prendra rendez-vous au centre de vaccination.
     
  • Si vous êtes un résident ou un personnel de maison de retraite, rapprochez-vous de votre médecin traitant ou du médecin coordonnateur en charge de votre établissement.
     
  • Si vous êtes un voyageur pour motif impérieux, la demande est à formuler via le formulaire de recensement disponible sur le site du gouvernement. Les voyageurs, dont les demandes seront validées, seront dirigés vers le centre de vaccination pour fixer un rendez-vous. Attention : le protocole vaccinal nécessite un délai minimum de 35 jours entre la première injection et la date du voyage (deux injections à 21 jours + 14 jours pour atteindre une immunisation maximale).
     
  • Si vous êtes une personne présentant une maladie vous exposant à un risque de forme sévère de Covid-19 (diabète, cancer, hypertension, insuffisance rénale, obésité, etc), rapprochez-vous de votre médecin référent Longue maladie, de votre médecin traitant ou du médecin de votre dispensaire.
     
  • Si vous êtes une personne de plus de 50 ans, rapprochez-vous de votre médecin traitant ou du médecin de votre dispensaire.
     
  • Si vous êtes un soignant ou un professionnel d’un secteur essentiel (enseignants, personnels de crèche, forces de l’ordre, etc), rapprochez-vous de votre employeur ou de votre médecin du travail.

Quelles sont les contre-indications à la vaccination ?

Les contre-indications sont vérifiées par un questionnaire remis au médecin du centre de vaccination et incluent des antécédents de manifestations allergiques graves, une infection en cours, un antécédent de Covid-19 dans les trois derniers mois, une autre vaccination dans les 15 jours qui précèdent.

La vaccination est-elle obligatoire ?

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a souhaité que la vaccination soit gratuite et non-obligatoire.

La vaccination est-elle sûre ?

Oui, elle est réalisée dans le strict respect des règles sanitaires qui encadrent l’utilisation des produits de santé en Nouvelle-Calédonie et des recommandations et avis issus des organismes de santé officiels.
Un registre de vaccination informatisé et accessible en tout point de la Nouvelle-Calédonie par les personnels vaccinateurs permet de suivre la campagne et d’assurer la traçabilité des vaccinés.
La pharmacovigilance est renforcée afin de recenser en temps réel tous les effets secondaires qui pourraient survenir à l’occasion de la vaccination.

Si je suis vacciné(e), est-ce que je pourrai voyager ?

Dans le contexte de pandémie de Covid-19 et de limitation des vols internationaux réguliers par notre sas sanitaire (quatorzaine obligatoire à l’arrivée et test PCR à l’issue), il faut un motif impérieux pour venir ou revenir en Nouvelle-Calédonie.

En Nouvelle-Calédonie, une personne vaccinée se verra remettre un certificat de vaccination et pourra signaler avoir été vaccinée sur le formulaire du gouvernement lorsqu’elle aura besoin de voyager pour un motif impérieux. Pour ces voyageurs pour motifs impérieux qui déclareraient avoir été immunisés, le gouvernement envisage de mettre en place un protocole spécifique de dispense de quatorzaine à l’arrivée en Nouvelle-Calédonie, sur la base d’un double contrôle sérologique (test sanguin d’immunité) et virologique (test PCR sur prélèvement naso-pharyngé). 

Consultez aussi l'abécédaire en téléchargement ci-dessous :

.