Un plan pour le parc

Après une « année blanche », le Parc naturel de la mer de Corail démarre 2018 doté d’un plan de gestion.

Après une « année blanche », le Parc naturel de la mer de Corail démarre 2018 doté d’un plan de gestion.

Le 5e comité de gestion du Parc naturel de la mer de Corail s’est déroulé le 28 février dernier, en présence des 32 membres représentant les institutions, associations environnementales et ONG, aires coutumières et professionnels du secteur maritime. Ceux-ci ont validé le plan de gestion qui a été transmis au gouvernement et sera concrétisé sous la forme d’un arrêté.

Le président du gouvernement, Philippe Germain, et le secrétaire général adjoint du haut-commissariat, Ulric de La Batut, ont présidé ce 5e comité de gestion. Issu de deux ans de travaux et d’une consultation du public menée en 2017, le plan de gestion du parc a été validé par les membres du comité. Il comprend quatre orientations : « la sanctuarisation des récifs isolés », « le développement des activités économiques durables et responsables
», la mise en place d’une « gouvernance permettant d’assurer le bon fonctionnement du parc
» (mobilisation de moyens humains et financiers nécessaires à la mise en œuvre des actions et définition d’outils d’évaluation permettant d’en mesurer l’efficacité) et enfin, à travers cet outil de coopération régionale, « le partage de notre expérience et de nos ambitions avec l’ensemble des pays de la région ».

À très court terme, deux actions seront engagées : la protection de tous nos récifs et lagons isolés, dits « pristines » (les plus éloignés comme Chesterfield, Bellona, Pétrie, Astrolabe) par une réglementation limitant les impacts de l’homme sur les écosystèmes, ainsi que la maîtrise de l’activité de croisière, à travers là aussi des textes encadrant le tourisme professionnel dans l’ensemble du parc et favorisant le développement d’usages durables et responsables.

Le comité de gestion était coprésidé par Philippe Germain et Ulric de La Batut, secrétaire général adjoint du haut-commissariat.

Le comité de gestion était coprésidé par Philippe Germain et Ulric de La Batut, secrétaire général adjoint du haut-commissariat.

 

Pour en savoir plus :  mer-de-corail.gouv.nc

Un tiers des récifs vierges de la planète
Aire marine protégée de près de 1,3 million de km2, la plus vaste de France et l’une des plus importantes au monde, le Parc naturel de la mer de Corail a été créé le 23 avril 2014 par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. On y recense plus de 2 000 espèces de poissons, 310 espèces de coraux, plus d’un tiers des récifs vierges de la planète, et plus de 149 monts sous-marins.

 

 

 

Sur le même sujet