Jeunesse et sports

Par ex., 01/12/2020
Par ex., 01/12/2020
La commune de Païta à délivré la statue symbolique du parcours Do Kamo au centre socio culturel de Boulouparis.

Depuis son lancement au Mont-Dore le 14 novembre, le parcours santé Do Kamo a déjà sillonné de nombreux espaces et rendu visite à une dizaine de communes.  Et ce n’est pas fini ! Retour sur les premiers jours d’une opération grandeur nature.

Eddie Lecourieux a accroché un tee-shirt de la Ville du Mont-Dore à la sculpture. Chaque commune qui recevra le parcours santé fera de même avec le tissu de son choix.

Au Mont-Dore, le 14 novembre, Valentine Eurisouké et Jean-Pierre Djaïwé, ont remis la sculpture, symbole du parcours santé Do Kamo, au maire de la commune, Eddie Lecourieux.

Les membres du gouvernement Valentine Eurisouké et Jean-Pierre Djaïwé ont présenté le parcours santé Do Kamo, mardi 10 novembre au gouvernement.

Inspiré du circuit de la flamme des Jeux du Pacifique de 2011, le parcours santé Do Kamo sillonnera le pays du 14 au 28 novembre. Objectif : offrir l’occasion aux Calédoniens de renouer avec l’activité physique afin de faire reculer la sédentarité.

Meryemana a été remise à l’eau sous le regard attentif du membre du gouvernement en charge de la protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse. Elle pourrait, par la suite, ouvrir la voie à une filière de voile traditionnelle.

Après quinze mois de travaux de rénovation réalisés par des mineurs confiés à la direction de la Protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse, la pirogue Meryemana a été remise à l’eau vendredi 30 octobre, à Nouville.

Les enfants de l’institut spécialisé d’autisme se sont prêtés à une démonstration.

Être en situation de handicap et pratiquer l’escalade est désormais possible au mur d’escalade Bob-Daly, à Magenta.

La ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu en grande discussion avec les cadets de la Sécurité civile.

Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu a débuté sa visite officielle en Nouvelle-Calédonie samedi 24 octobre.

Isabelle Champmoreau aux côtés des 40 jeunes du SNU et de leurs encadrants.

Quarante jeunes qui participent actuellement à la première phase du service national universel (SNU) ont été reçus au gouvernement vendredi 16 octobre.

Dans le cadre d’un chantier éducatif, une baleine a été peinte sous l’échangeur de Koutio par des graffeurs professionnels, assistés par des jeunes de la DPJEJ.

Une fresque réalisée par des jeunes suivis dans le cadre de la protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse orne désormais le pont de Koutio.

Liens utiles