Jeunesse et sports

« Mémoire des anciens » a été présenté par l’équipe en charge du projet, en présence de la directrice de la Protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse, Jena Bouteille (2e rang à g.), et du membre du gouvernement, Didier Poidyaliwane (2e à g.).

Des jeunes mineurs, placés au foyer d’action éducative de Nouville, vont rénover et entretenir des monuments et des tombes de soldats dans plusieurs communes.

La première promotion des Cadets de la gendarmerie lors de la cérémonie de sortie le 29 janvier en présence des représentants de l’État, du gouvernement, de la province Sud et du Sénat coutumier (© Cadets de la gendarmerie).

Le prix national « Armées et Citoyenneté » 2021 a été attribué aux Cadets de la gendarmerie de Nouvelle-Calédonie.

La signature du contrat local de sécurité de la Ville de Nouméa s’est déroulée le 18 mai.

La Ville de Nouméa a signé son contrat local de sécurité (CLS) pour 2021-2025 avec ses partenaires, l’État, le gouvernement et la province Sud.

Le chantier de la grande case du Sud du centre culturel Tjibaou a duré près d'un mois.

Vingt-cinq jeunes, âgés de 14 à 18 ans, ont participé à tour de rôle à la rénovation de la grande case du Sud du centre culturel Tjibaou, dans le cadre du programme de réparation pénale de la direction de la Protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse.

Thierry Santa, Jean-Pierre Djaïwé et Vaimu’a Muliava ont reçu les quatre joueurs du pôle espoirs avec leurs familles et leurs encadrants sportifs.
15 janvier 2021
Jeunesse et sports

Quatre recrues du pôle espoirs rugby de Nouvelle-Calédonie ont été reçues au gouvernement le 15 janvier. Ces trois garçons et une jeune fille vont poursuivre leur ambition de haut niveau en intégrant des académies de formation en Métropole. 

Deux tiers des jeunes interrogés passent plus de deux heures par jour devant un écran, une donnée absente du baromètre 2014.

Cinq ans après la première enquête, le Baromètre santé jeune 2019, piloté par l’Agence sanitaire et sociale de la Nouvelle-Calédonie (ASS-NC), a livré ses résultats. Sept jeunes sur dix, scolarisés au collège ou au lycée, jugent leur santé bonne, voire très bonne.

Le parcours santé Do Kamo s’est achevé le 28 novembre à Poya en présence de Valentine Eurisouké et Jean-Pierre Djaïwé. La commune a gardé la sculpture en souvenir.

En 15 jours et 27 étapes sur la Grande Terre, le premier parcours santé Do Kamo, organisé par le gouvernement, a touché un large public.

La commune de Païta à délivré la statue symbolique du parcours Do Kamo au centre socio culturel de Boulouparis.

Depuis son lancement au Mont-Dore le 14 novembre, le parcours santé Do Kamo a déjà sillonné de nombreux espaces et rendu visite à une dizaine de communes.  Et ce n’est pas fini ! Retour sur les premiers jours d’une opération grandeur nature.

Eddie Lecourieux a accroché un tee-shirt de la Ville du Mont-Dore à la sculpture. Chaque commune qui recevra le parcours santé fera de même avec le tissu de son choix.

Au Mont-Dore, le 14 novembre, Valentine Eurisouké et Jean-Pierre Djaïwé, ont remis la sculpture, symbole du parcours santé Do Kamo, au maire de la commune, Eddie Lecourieux.