Déwé Gorodey médaillée

09 novembre 2009

Culture

Déwé Gorodey médaillée

Membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie depuis la mise en place de l’Institution, il y a dix ans, Déwé Gorodey est aussi connue pour être une écrivaine de première importance. Le 9 novembre, elle a reçu l’insigne de Chevalier des Arts et des lettres.

Poésies, essais, récits, Déwé Gorodey qui s’est récemment essayé avec succès au roman, a touché à tous les aspects de la littérature. Originaire de la tribu de l’Embouchure à Ponérihouen, elle porte désormais bien au-delà du lagon la voix de la Nouvelle-Calédonie et de la femme kanak. Déwé Gorodey est devenue une vraie porte-parole de la littérature calédonienne reconnue comme telle et engageant sa responsabilité à la fois de femme politique et d’écrivain. Déwé Gorodey est en effet à l’origine d’une véritable étude sur la filière livre qui devrait aider à la mise en place d’un plan pour le développement de la lecture et de l’écriture.

Chargée de la culture, Déwé Gorodey travaille actuellement à l’organisation et à la préparation du prochain Festival des arts mélanésiens pour lequel de nombreuses délégations ont été invitées. Un festival qui laissera une large place aux expressions artistiques contemporaines et urbaines. C’est ce travail en faveur de la littérature, cet engagement et cette œuvre qui ont été récemment justement récompensés. De très nombreux invités ont assisté au haut-commissariat à la remise des insignes de Chevalier des Arts et des lettres à Déwé Gorodey. L’écrivain Nicolas Kurtovitch, représentant émérite de la littérature calédonienne, était associé à cet honneur.

Pour consulter toutes les photos de la soirée, rendez-vous sur l’espace interactif de la salle de presse.