L'éducation routière en piste à Dumbéa

L'éducation routière en piste à Dumbéa

01 juillet 2019

Sécurité civile et prévention

Sur la piste d'éducation routière, le maire de Dumbéa s'est prêté au traditionnel coupé de ruban en présence de représentants du gouvernement et de la province Sud.

Sur la piste d'éducation routière, le maire de Dumbéa s'est prêté au traditionnel coupé de ruban en présence de représentants du gouvernement et de la province Sud.

La Ville de Dumbéa a inauguré sa première piste d'éducation routière le 29 juin. Cet équipement a été financé en grande partie par le gouvernement qui était représenté par Yoann Lecourieux, l'un de ses membres, et Alain Marc, le secrétaire général.

Après Nouméa et Koumac, Dumbéa, deuxième commune de l'agglomération en nombre d'habitants, a désormais sa piste d'éducation routière. Elle va notamment profiter aux 4 500 élèves du premier degré scolarisés dans ses écoles. Situé en plein cœur du futur centre urbain de Koutio, sur la plaine de Tonghoué, l'équipement offre un bel espace de sensibilisation aux comportements civiques à adopter sur la route. « C'est un endroit stratégique à proximité aussi d'un collège, du lycée du Grand Nouméa, de la médiathèque et qui sera bientôt traversé par le Néobus, a détaillé le maire Georges Naturel. La ville de Dumbéa est confrontée à des problématiques de sécurité routière. Nous ferons en sorte que cet outil puisse servir à notre jeunesse pour qu'elle fasse évoluer les mentalités ».

La prévention d'abord

Le projet, initié il y a quatre ans par la municipalité, a pu voir le jour grâce à l'aide du gouvernement à hauteur de 31,5 millions de francs pour un montant total de 34 millions pour la seule réalisation de la piste. « L'insécurité routière est un fléau en Nouvelle-Calédonie. Cet équipement est une pierre importante à l'édifice de la sécurité routière », a déclaré Alain Marc. Le secrétaire général du gouvernement a mis en avant les efforts entrepris par l'exécutif, qui ont porté leurs fruits, tout en soulignant la difficulté de la tâche. « Les chiffres sont pour l'instant positifs, mais nous ne sommes qu'au milieu de l'année. Chaque vie épargnée est un élément fort à mentionner. » Le nouveau gouvernement « va travailler dans la continuité et s'engager dans de nouvelles actions, a indiqué Yoann Lecourieux. La sécurité routière demande aussi l'attention de chaque Calédonien. Cela commence d'abord par la prévention, en particulier auprès des plus jeunes, d'où la nécessité d'avoir ce type d'équipement ». D'autant plus dans une commune comme Dumbéa qui est la plus importante zone urbaine du territoire après Nouméa.

Georges Naturel, Alain Marc et Yoann Lecourieux.

Georges Naturel, Alain Marc et Yoann Lecourieux.

 

Côté animations

Sécurisée par une clôture, la piste bitumée offre un circuit aménagé qui permet de reproduire les conditions réelles de circulation avec ses marquages au sol, ses feux, ses panneaux de signalisation... La police municipale de Dumbéa sera chargée de la gestion des réservations de l'équipement destiné aux scolaires du première degré, aux collégiens, aux lycéens, mais aussi à d'autres types de publics. Les agents des forces de l'ordre pourront être sollicités pour des interventions. La cellule citoyenneté de la Ville mettra, quant à elle, à disposition le matériel. Au-delà de la mise en situation, les séances de sensibilisation seront l'occasion d'évoquer le code de la route, le port du casque, les comportements responsables à adopter ou encore, avec les plus grands, les méfaits de l'alcool et du tabac. 

dsc_0230.jpg