Offres mobiles : l’OPT-NC propose plus de data pour moins cher !

Offres mobiles : l’OPT-NC propose plus de data pour moins cher !

07 octobre 2019

Numérique Société

Au cours des trois dernières années, la consommation d’Internet mobile des Calédoniens a été multipliée par cinq.

Au cours des trois dernières années, la consommation d’Internet mobile des Calédoniens a été multipliée par cinq.

Le gouvernement a validé la refonte des offres mobiles proposée par l’OPT-NC. Cette évolution s’assortie d’une forte baisse des prix des forfaits mobiles. Objectif : mieux répondre aux attentes des consommateurs calédoniens de plus en plus connectés.

Pour Yoann Lecourieux, membre de l’exécutif en charge du budget et des finances et président du conseil d’administration de l’OPT-NC, « ces baisses de tarifs importantes s’inscrivent dans la continuité de la politique tarifaire de l’OPT-NC au profit des Calédoniens. Elles permettront de poursuivre le développement de la téléphonie mobile sans imputer la capacité à investir de l’Office. » Une très bonne nouvelle pour les 115 800 abonnés mobiles, dont 67 200 utilisent déjà l’Internet mobile.

3 fois plus de données pour une baisse moyenne de 33 %

À compter du 15 novembre, les forfaits M (offres « tout en un » incluant appels, SMS et Internet mobile), qui connaissent un très grand succès avec 36 200 abonnés à fin août 2019, bénéficieront d’une refonte totale : une offre entrée de gamme à moins de 1 000 francs, des enveloppes data allant jusqu’à 60 Go, un débit de 30 Mb/s aligné sur le standard du très haut débit de la Métropole, un débit de repli (quand le quota de données est consommé) qui permet d’éviter la coupure franche, sans compter les SMS illimités sur tous les abonnements. À titre d’exemple, le forfait M 5 heures passera de 7 500 à 5 900 francs et son enveloppe de données de 5 à 15 Go d’Internet mobile.

Le changement de forfait n’étant pas automatique, chaque client devra en faire la demande. Une campagne d’information sera lancée mi-novembre.

 

Philippe Gervolino, directeur général de l’OPT-NC, Yoann Lecourieux, président du conseil d’administration de l’OPT-NC et membre du gouvernement chargé du budget et des finances, et Charlotte Vergès, directrice marketing de l’OPT-NC.

Philippe Gervolino, directeur général de l’OPT-NC, Yoann Lecourieux, président du conseil d’administration de l’OPT-NC et membre du gouvernement chargé du budget et des finances, et Charlotte Vergès, directrice marketing de l’OPT-NC.

 

 

S’adapter aux besoins

 

« Les usages Internet mobile des Calédoniens ont été multipliés par cinq en trois ans et les attentes de nos clients sont toujours fortes, explique Philippe Gervolino, directeur général. L’OPT-NC accompagne ces évolutions en proposant aux Calédoniens des produits et services qui répondent à leurs besoins : SMS illimité, plus de data, plus de débit, le tout pour moins cher ! »

Les entreprises ne seront pas en reste avec la simplification de l’offre Flotte mobile entreprises. Proposée actuellement sous deux formats (à partir de 15 contrats et à partir de 30 contrats), cette offre compte 140 entreprises clientes pour un total de 7 400 abonnements. À compter du 15 novembre, elle sera simplifiée à un seul format disponible dès 15 contrats au meilleur tarif des deux offres actuelles.

2,5 fois plus de données pour une baisse moyenne de 40 %

 

Les offres Internet mobile, proposées en plus d’un abonnement voix classique, vont quant à elles évoluer vers 2,5 fois plus de Data pour une baisse moyenne du prix de 40 %. À titre d’exemple, l’enveloppe Internet mobile IM 10 Go passera de 6 300 à 4 240 francs avec un débit descendant de 30 Mb/s et ascendant de 5 Mb/s.

L’ensemble de ces évolutions font baisser de 48 % le coût moyen pour 1 Gigabit de données mobiles, de 1 490 à 775 francs, plaçant la Nouvelle-Calédonie entre l’Allemagne (740 francs) et la Chine (1 051 francs)*. Cette politique de baisse de prix et d’amélioration des services fournis, validée par le gouvernement, bénéficiera également aux 1 500 clients Naviweb. Les abonnés situés dans des zones isolées, et qui ne peuvent être raccordés au réseau fixe, auront aussi de meilleurs débits pour le même tarif.

 

*Source : étude Statista, www.cable.co.uk

 

Et les autres services ?

L’OPT-NC développe le mobile et l’Internet mobile à des prix attractifs. Qu’en est-il de la banque ? Du courrier ? Réponse de Yoann Lecourieux : « Après avoir exploré toutes les pistes de 2015 à 2018, le dossier de la création d’une banque postale calédonienne est clos : faute d’avoir trouvé un partenaire et dans un contexte économique défavorable, la banque ne se fera pas. Il faudra impérativement réduire le déficit des services financiers qui perdent 2 milliards de francs chaque année, ou trouver d’autres solutions car l’Office ne pourra plus supporter cette situation à l’avenir. »

Quant au courrier, il est également en déficit annuel de 2 milliards de francs. « Les Calédoniens n’utilisent en moyenne que douze timbres par an. Seules les administrations et les grandes entreprises envoient encore massivement du courrier - factures, relevés… À l’heure du tout numérique, les grands émetteurs, qui représentent 80 % de la poste aux lettres, doivent se lancer dans une dynamique de digitalisation. » Par ailleurs, le prix du timbre en Nouvelle-Calédonie (75 francs) n’a pas évolué depuis plus de quinze ans. En Métropole, la vignette locale est à 135 francs et augmente de 5 à 10 % chaque année. En Polynésie, le timbre est à 80 francs et va prochainement évoluer de + 20 % par an. « Une évolution tarifaire est indispensable pour permettre à l’OPT-NC de trouver un équilibre sur cette activité. En ce sens, une proposition de hausse des tarifs d’affranchissement sera présentée au conseil d’administration de l’Office et au gouvernement avant fin 2019 », précise Yoann Lecourieux.

 

 

Liens utiles