L’AFD et la CDC soutiennent l’investissement calédonien

07 décembre 2017

Économie

La future aérogare de fret de Magenta a bénéficié des crédits de l’AFD.

La future aérogare de fret de Magenta a bénéficié des crédits de l’AFD.

Le gouvernement a souscrit un prêt de 4,8 milliards de francs auprès de l’Agence française de développement (AFD), son partenaire historique depuis 1947, et de 829 millions de francs auprès de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), dans le but de contribuer au financement de son programme d’investissement 2017.

La Nouvelle-Calédonie a préparé un budget d’investissement de 9 milliards de francs. L’emprunt accordé par l’AFD à la Nouvelle-Calédonie doit lui permettre de financer pour partie plusieurs projets importants. L’amélioration des infrastructures routières territoriales (2,9 milliards), des chantiers de rénovation de collèges et de lycées (1,9 milliard) et de bâtiments publics ou sportifs (1,7 milliard), le financement de la fin des travaux de l’aérogare de fret de Magenta (1,2 milliard), ou encore la poursuite des travaux de construction des Laboratoires officiels d’analyses vétérinaires, agroalimentaires et phytosanitaires de la Nouvelle-Calédonie (LNC) au sein du futur Complexe de protection zoo et phytosanitaire (CPZP) de Païta (900 millions).

Par ailleurs, deux crédits accordés par la CDC vont permettre d’améliorer les infrastructures de transport (713,3 millions de 
francs) et de lancer la rénovation de lycées et la construction de bâtiments publics (115,8 millions). 


 

 

Philippe Germain et Philippe Renault, le directeur de l’AFD en Nouvelle-Calédonie qui a succédé en septembre dernier à Karine Martin de Frémont.

Philippe Germain et Philippe Renault, le directeur de l’AFD en Nouvelle-Calédonie qui a succédé en septembre dernier à Karine Martin de Frémont.

 

 

 

 

Un partenaire privilégié

Depuis plus de 70 ans, l’AFD finance et accompagne des projets visant à améliorer les conditions de vie des populations. Aujourd’hui elle intervient dans 90 pays en développement et Dom-Tom à travers son réseau international d’agences régionales et bureaux. En 2016, l’AFD a engagé 35 milliards de francs dans l’économie calédonienne (25 milliards en 2013, 17 en 2014 et 18 en 2015), très majoritairement en faveur du secteur public. Premier partenaire financier des collectivités locales dont elle détient 50 % de l’encours – de la plus petite commune jusqu’au gouvernement et aux provinces –, l’AFD intervient sur de nombreux projets publics structurants : éducation, eau, assainissement, santé, énergie, transports, logement… L’agence détient également 50 % du capital de la Sic, dont elle a financé près de 7 000 logements.

 

Les subventions enfin versées

Lors de sa première séance, ce mercredi 6 décembre, le 15e Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a attribué près d’1,4 milliard de subventions n’ayant pu être octroyées en période d’affaires courantes, au profit des communes, d'établissements scolaires et universitaires, d'associations socio-culturelles, de sportifs ou encore d’organisations syndicales.

- Enseignement, mobilité étudiante et formation diplômante : 855,6 millions de francs

- Transport scolaire : 286,6 millions

- Communes : 131,4 millions

- Secteur audiovisuel : 59 millions

- Associations diverses : 29 millions

- Recherche : 16,5 millions

- Organisations syndicales :10 millions

- Sportifs de haut niveau : 6,3 millions

 

 

 

 

Restez notifié par mail à chaque nouveau communiqué