Le laboratoire de la Nouvelle-Calédonie fait référence

13 juillet 2017

Agriculture Santé et social

En 2016, les laboratoires officiels de la Nouvelle-Calédonie ont effectué un peu plus de 40 000 analyses dont 26 000 dans le domaine vétérinaire.

En 2016, les laboratoires officiels de la Nouvelle-Calédonie ont effectué un peu plus de 40 000 analyses dont 26 000 dans le domaine vétérinaire.

Des résultats scientifiques publiés par le service des laboratoires officiels de la direction des Affaires vétérinaires, alimentaires et rurales (DAVAR) ont été présentés lors d'un congrès international qui s'est tenu en juin, en Italie. Prochaine étape ? Zagreb, en Croatie !

Le congrès mondial des laboratoires de diagnostic vétérinaire (WAVLD), qui organisait cette année sa 18e édition, accueillait pour la première fois une étude venue tout droit de Nouvelle-Calédonie.  « Ces travaux portent sur une comparaison de deux outils utilisés pour le diagnostic d'une maladie – la chlamydiose des ruminants – qui touche principalement les moutons, les chèvres, mais aussi les bovins. Très répandue en Europe, aux États-Unis et en Asie, elle a des impacts économiques importants pour les élevages », explique Isabelle Mermoud, responsable technique de la section de la santé animale au service des laboratoires officiels vétérinaires, agroalimentaires et phytosanitaires (LNC).

Diagnostic et recherche

Maladie dont la Nouvelle-Calédonie est heureusement exempte du fait de strictes mesures de biosécurité aux frontières. Toutefois, le LNC mène chaque année des enquêtes sanitaires au cours desquelles il teste la présence ou l'absence de maladies dans toutes les filières animales. Un travail qui peut se retrouver entre le diagnostic et la recherche. En l'occurrence, les résultats produits par la DAVAR sur l’identification de la chlamydiose des ruminants ont suscité l'intérêt d’IDVet, société spécialisée dans la santé animale, qui a contribué à leur publication. Après l’Italie, l’étude voyagera jusqu’en Croatie où doit se dérouler, en septembre, la 4e conférence européenne consacrée à cette maladie. « Contribuer à faire avancer la recherche à l'autre bout de la planète depuis notre petit Caillou est très valorisant », se félicite le LNC.

 

Au WAVLD 2017 à Sorrente (Italie), le LNC a été représenté par la société IDVet, dont Anna Greatex, du département de la communication.

Au WAVLD 2017 à Sorrente (Italie), le LNC a été représenté par la société IDVet, dont Anna Greatex, du département de la communication.

 

 

Collaborations scientifiques

« Dans le cadre de nos missions, nous collaborons régulièrement avec des laboratoires australiens, néo-zélandais, français et américains spécialisés dans certaines maladies animales qui peuvent toucher nos filières d’élevage : bovins, crevettes, huîtres, abeilles… », souligne le LNC. L'ensemble de ces résultats permet de certifier le statut sanitaire de la Nouvelle-Calédonie – indispensable pour pouvoir exporter les productions locales – et de vérifier l’efficacité du système de contrôle aux frontières.

Liens utiles

Restez notifié par mail à chaque nouveau communiqué