Le gouvernement en force au Salon des métiers

Le gouvernement en force au Salon des métiers

16 mai 2019

Emploi et travail Éducation et formation

Programmé sur une journée au lieu de deux auparavant, le Salon des métiers a accueilli près de 4 000 visiteurs.

Programmé sur une journée au lieu de deux auparavant, le Salon des métiers a accueilli près de 4 000 visiteurs.

Le Salon des métiers, de l’emploi et des compétences a attiré le public le 15 mai à la Maison des artisans. Partenaire de l’événement, le gouvernement était bien représenté pour informer les visiteurs sur l’accès à la fonction publique et ses métiers.   

À l’occasion de sa 8e édition, le Forum de l’emploi et des métiers, organisé par les Nouvelles calédoniennes, est devenu le Salon des métiers, de l’emploi et des compétences. Espace privilégié de rencontre entre employeurs et candidats potentiels, l’événement a inauguré une nouvelle disposition. Ses quatre pôles avaient pour objectif de valoriser la diversité de l’emploi, des métiers et de la formation en Nouvelle-Calédonie, et de proposer un point de rendez-vous dédié aux jeunes. Les stands du gouvernement, installés au sein du pôle multisectoriel, ont été animés tout au long de la journée par les équipes de la direction des Ressources humaines et de la fonction publique (DRHFPNC), de la direction de la Formation professionnelle continue (DFPC) et de la direction de l’Aviation civile (DAC). L’Institut de formation des professions sanitaires et sociales (IFPSS) et l’Institut de formation des maîtres (IFMNC), établissements publics de la Nouvelle-Calédonie, étaient également présents pour renseigner sur les métiers d’infirmier et d’instituteur.

Les stands du gouvernement n’ont pas désempli de la journée.

Les stands du gouvernement n’ont pas désempli de la journée.

 

L’alternance dans la fonction publique

 

Les visiteurs aux profils divers se sont succédé : personnes en recherche d’emploi ou de reconversion professionnelle, lycéens, étudiants, jeunes en quête de leur premier travail… « Présenter les différents modes d’accès à la fonction publique est l’une de nos missions premières, indique Nicolas Baud, chef de service à la DRHFPNC. On nous pose des questions sur les concours, les recrutements sur titre, mais aussi sur les dispositifs pour les travailleurs en situation de handicap. Cette année, nous avons une nouveauté avec la formation en alternance qui a été étendue à la fonction publique ». Issu de la réforme de l’apprentissage, le contrat unique d’alternance a été en effet ouvert aux employeurs publics et déjà quatre alternants ont rejoint des directions de la Nouvelle-Calédonie. « Ces jeunes étudiants vont pouvoir mettre en pratique leur formation théorique et acquérir des compétences professionnelles. Autre avantage, ils seront mieux préparés pour passer les concours de l’administration », souligne Léa Nomoredjo, de la DRHFPNC. Un dispositif qui gagne à être connu.

Jean-Louis d’Anglebermes a prononcé un discours lors de l’inauguration du Salon des métiers (DR).

Jean-Louis d’Anglebermes a prononcé un discours lors de l’inauguration du Salon des métiers (DR).

 

Baptême du feu pour le GIEP-NC   

« Les organismes de formation publics ont été rassemblés en une seule structure, le Groupement pour l’insertion et l’évolution professionnelles (GIEP-NC), afin de disposer d’un outil plus performant et plus réactif », rappelle Jean-Louis d’Anglebermes, vice-président du gouvernement et cheville ouvrière de ce projet. Ce point d’entrée unique, opérationnel depuis le 1er avril, a donc fait son entrée au Salon des métiers. « Nous avons souhaité informer les visiteurs par centre d’intérêt en commençant par présenter les missions de notre pôle information-orientation, puis nos pôles opérationnels de formation : métiers de la mer, transport-logistique, maintenance automobile et engin, industrie, hôtellerie-restauration et insertion », explique Pascal Velasco, directeur adjoint du GIEP-NC. Le groupement, qui travaille en étroite collaboration avec la DFPC, représente une capacité de 300 places de formation par an pour les demandeurs d’emploi. Il peut également proposer des formations sur-mesure pour les salariés d’entreprises dans le cadre de la formation professionnelle continue.

Informer, orienter et proposer des formations aux demandeurs d’emploi est l’une des missions du GIEP-NC.

Informer, orienter et proposer des formations aux demandeurs d’emploi est l’une des missions du GIEP-NC.

 

Témoignages

Jynho, 37 ans

« Je suis en recherche d’emploi et je voudrais préparer un concours pour entrer dans l’administration. La fonction publique, c’est la sécurité ! J’ai appris aujourd’hui qu’elle comprend aussi les communes ou des établissements comme l’OPT. »

dsc_0128-web.jpg

 

Jennifer, 27 ans

« Je viens de terminer un Master en communication et marketing en Métropole et je souhaite désormais rentrer en Nouvelle-Calédonie pour travailler. Je suis venue déposer des CV et sur le stand du gouvernement, j’ai aussi pris des informations sur les concours. »

dsc_0096-web.jpg

 

Émilien, 20 ans

« L’aviation civile est un domaine qui m’intéresse depuis toujours. En m’informant aujourd’hui, j’ai pu constater que le concours d’entrée à l’École nationale de l’aviation civile n’est pas réservé qu’à l’élite, cela m’a rassuré. »

dsc_0105-web.jpg

Sur le même sujet