Le Certiphyto pour très bientôt

30 janvier 2018

Agriculture

À l'heure actuelle, seuls deux formateurs de la Chambre d’agriculture de Nouvelle-Calédonie présentent les qualifications requises pour assurer la formation Certiphyto (© CANC).

À l'heure actuelle, seuls deux formateurs de la Chambre d’agriculture de Nouvelle-Calédonie présentent les qualifications requises pour assurer la formation Certiphyto (© CANC).

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie met en place du 19 au 30 mars 2018 une formation de formateurs “Certiphyto-NC”. Depuis février 2017, ce certificat est devenu obligatoire pour TOUS les professionnels important, distribuant ou utilisant des produits phytopharmaceutiques à usage agricole (PPUA) et à usage jardin (PPUJ). Ces formateurs formeront à leur tour, dans les cinq ans, quelque 5 000 personnes à l’utilisation et à la réglementation relative à ces produits.

Importateurs et distributeurs de PPUA, distributeurs de PPUJ, applicateurs de PPUA dans le cadre d’une prestation de service, agriculteurs, agents de collectivité territoriale ou entreprises d’espaces verts utilisant des PPUA, conseillers techniques…, tous ces professionnels devront bientôt être titulaires du Certiphyto-NC. C’est ce que prévoient les textes qui ont suivi le vote de la loi du pays n°2017-03 du 7 février 2017.

« Ce certificat a pour objectifs d’attirer l’attention des  utilisateurs sur la dangerosité potentielle de ces produits, de s’en servir en toute sécurité tout en réduisant leur usage, et d’inculquer les bonnes pratiques afin de prévenir les risques sanitaires et environnementaux », expliquent Magali Vuillod et Aurélie Chan, respectivement chargée de mission à la direction du service d’État de l’Agriculture, de la forêt et de l’environnement (DAFE) et chef de la section protection des végétaux à la direction des Affaires vétérinaires, alimentaires et  rurales (DAVAR).

Pour pouvoir former l’ensemble des professionnels, des mesures transitoires réglementaires ont dû être adoptées. Importateurs et distributeurs de PPUA ont jusqu’au 16 février 2018 pour obtenir le Certiphyto-NC. La date limite pour les importateurs de PPUJ a été fixée au 16 février 2019. Quant aux utilisateurs, ils ont jusqu’au 16 février 2022 pour décrocher le précieux sésame.

Les formateurs manquent !

Il existe trois types de certificat, selon l’activité du professionnel et la toxicité des produits employés. Avec programme et durée adaptés. La formation est dispensée autour des axes suivants : réglementation, prévention des risques pour la santé et des risques pour l’environnement, modalités d’application des PPUA, techniques alternatives. Elle est suivie d’une évaluation (pour les Certiphyto NC-3 et NC-4, voir tableau) consistant en des questions sur la règlementation et la sécurité, et un exercice pratique.

Mais pour mettre en place une formation qui touchera à terme environ 5 000 personnes, il faut des formateurs ! Raison pour laquelle la DAFE a inscrit au budget primitif 2018 de la Nouvelle-Calédonie une enveloppe d’1,4 million de francs, destinée à mettre sur pied une formation… de formateurs.

À ce jour en effet, seuls deux formateurs de la Chambre d’agriculture de Nouvelle-Calédonie (CANC), partenaire de l’opération, présentent les qualifications requises pour assurer cette formation. Trop peu au regard du nombre de professionnels à former. DAFE et DAVAR cherchent donc à identifier de futurs formateurs (lire ci-dessous) ! « Nous avons lancé un appel auprès des centres de formation existants : CFPPA*, lycées agricoles de Pouembout, Do Neva à Houaïlou et lycée du Mont-Dore, et centre de formation de la CANC, pour qu’ils envoient leurs équipes se former. Ainsi, leurs élèves sortiront avec le Certiphyto-NC. Mais nous visons également les personnes titulaires d’un BTS à dominante agricole qui ont de l’expérience dans l’utilisation des PPUA, sans être agriculteurs pour autant. »

Une dimension pédagogique

Le profil souhaité ? « Une bonne connaissance des produits phytopharmaceutiques, de leur dangerosité et de leurs règles d’application. » Les candidats seront sélectionnés sur plusieurs critères : niveau de diplôme, parcours professionnel, etc. « L’idéal serait de trouver une douzaine de personnes. » Dispensée par un formateur d’un CFPPA métropolitain spécialisé dans les Certiphyto, la formation se déroulera du 19 au 30 mars prochain. Elle sera axée sur la réglementation, son évolution, et s’attachera aussi à donner une dimension pédagogique aux futurs formateurs, afin qu’à leur tour ils restituent au mieux le contenu assimilé.

Cette formation sera suivie d’un travail par groupe qui débouchera sur la réalisation de supports pédagogiques communs, lesquels seront utilisés ultérieurement pour assurer toutes les formations Certiphyto-NC. Et d’ici à 2022, l’ensemble des 5 000 agriculteurs et utilisateurs calédoniens de PPUA et de PPUJ devront avoir obtenu leur certificat.

* CFPPA : Centre de formation professionnelle et de promotion agricoles

 

Trois types de certificat (source : La Calédonie agricole n° 158)

 

Le Certiphyto pour très bientôt
* Institué en 2012 à destination des importateurs, distributeurs et utilisateurs de PPUA classés toxiques, très toxiques, CMR, ce certificat est valable jusqu’au 16 mai 2022. À cette date, les personnes qui en sont détentrices devront se soumettre au nouveau Certiphyto-NC.

 

Plus de 5 000 personnes concernées

Selon les chiffres fournis par la CANC, le Certiphyto NC-1 concerne 1 600 “petits ruraux” (qui utilisent peu de PPUA sur des surfaces de production réduites), 735 éleveurs et 2 050 salariés agricoles, employés d’entreprises d’espaces verts, agents municipaux de lutte anti-vectorielle ; le Certiphyto NC-3 s’adresse aux 400 agriculteurs et 500 dirigeants d’entreprises d’espaces verts (utilisateurs professionnels) ; le Certiphyto NC-4, enfin, est réservé aux 200 importateurs et distributeurs (50 PPUA et 150 PPUJ) et à quelque 70 conseillers et techniciens agricoles.

 

Devenez formateur Certiphyto-NC

- Vous possédez un diplôme à dominante agricole de niveau BTS ou supérieur ?

- Vous avez une expérience professionnelle dans l’utilisation des produits phytopharmaceutiques à usage agricole (PPUA) en production végétale ou en espaces verts ?

- Vous souhaitez partager votre expertise en matière de bonnes pratiques phytosanitaires ?

 

Du 19 au 30 mars 2018, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie propose une formation* pour devenir “formateur Certiphyto-NC”.

 

Renseignements auprès de la Direction du service d’État de l’agriculture, de la forêt et de l’environnement (DAFE) – Tél. : 23 24 42 ou 23 24 37 – direction@dafe.nc.

Dépôt des candidatures avant le 23 février 2018, par courriel ou sur place au 209, rue Bénébig, Magenta.

 

* Sélection des candidatures sur dossier

 

Le Certiphyto pour très bientôt

 

Sur le même sujet