Un chargé de mission handicap de haut niveau

L’athlète Nicolas Brignone est entouré, à gauche, de Christopher Gygès et José Marques, président de la Ligue handisport, et de Richard Fournier, président du GIP.

L’athlète Nicolas Brignone est entouré, à gauche, de Christopher Gygès et José Marques, président de la Ligue handisport, et de Richard Fournier, président du GIP.

Le champion handisport Nicolas Brignone est désormais chargé de mission au sein du GIP handicap et dépendance du gouvernement. L’athlète, qui va promouvoir la réussite auprès des jeunes, inaugure dans le même temps une nouvelle forme de contrat de travail permettant d’allier emploi et pratique sportive de haut niveau. Christopher Gygès, membre du gouvernement en charge notamment du handicap, en a fait l’annonce le 3 octobre.

 

« Mon but est de changer le regard sur le handicap. J’interviendrai dans les collèges et lycées, à l’université et, pourquoi pas, dans les entreprises. C’est un boulot qui me tient à cœur. Je veux faire avancer la locomotive. » Nicolas Brignone, entouré des acteurs du GIP handicap et dépendance, du président de la Ligue calédonienne de sport adapté et handisport, et du membre du gouvernement en charge de ce secteur, Christopher Gygès, n’a pas caché son enthousiasme pour la mission qui vient de lui être confiée.

« En lançant le mois dernier le site handicap.nc, a déclaré quant à lui Christopher Gygès, j’avais souligné la nécessité, pour nous collectivités, de montrer l’exemple en favorisant l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans nos propres structures. C’est ce que nous continuons à faire en confiant à Nicolas Brignone un poste de chargé de mission au sein du GIP handicap et dépendance. Il incarne cette volonté de montrer que tout est possible. »

« Ma vie est beaucoup plus belle aujourd’hui »

Dans les locaux de la ligue Handisport au stade Numa-Daly de Magenta, le sprinter en fauteuil de 29 ans, privé de l’usage de ses jambes à la suite d’un accident de moto, a ajouté : « Ma vie est beaucoup plus belle aujourd’hui ! » Ce message qui force l’admiration, le jeune homme compte bien le porter aussi aux victimes récentes d’accidents. « Je veux leur montrer que la vie n’est pas finie, leur dire qu’on peut se relever, rebondir et avoir un plus bel avenir. Moi, une personne m’a aidé et si je peux apporter de l’aide à mon tour, ce sera ma plus belle réussite, encore mieux qu’une médaille ! »

Pour aborder les publics scolaires et faciliter le contact et l’échange, Nicolas Brignone prépare une vidéo, « qui retrace par où je suis passé, depuis l’accident jusqu’aux podiums, une vidéo qui parlera de l’échec comme d’une expérience pour avancer ». Cette perspective est soutenue par le vice-rectorat, qui témoigne d’« une vraie volonté de s’inscrire dans ce dispositif », a ajouté le membre du gouvernement.

Un contrat exemplaire

Autre nouveauté, et pas des moindres, le champion bénéficie, pour la toute première fois en Nouvelle-Calédonie, d’un contrat adapté : il pourra conjuguer sa mission auprès du GIP et ses entraînements et participations aux compétitions internationales, grâce à une convention signée avec la Ligue handisport. Le directeur du GIP, Thierry Dombrowsky, a précisé que « ce contrat est un CDI élaboré avec l’inspection du travail. Il inclut les temps de compétition et d’entraînement et permettra de soulager les sportifs de haut niveau de la précarité financière. » Car ce contrat est destiné à permettre à d’autres talents sportifs de s’exprimer pleinement. « La plupart des sportifs de haut niveau ont tendance à partir en France pour pouvoir poursuivre en bénéficiant d’un temps de travail aménagé. Ça manquait aux sportifs calédoniens, a constaté Nicolas Brignone. Pouvoir travailler tout en continuant à s’entraîner, c’est une chance extraordinaire. Ce contrat est exemplaire. J’espère que beaucoup d’entreprises suivront. Avec les structures sportives mises en place, aujourd’hui, on a toutes les cartes en main pour emmener les sportifs calédoniens au plus haut niveau ! »

« Regarder sereinement l’avenir »

José Marques, président de la Ligue calédonienne de sport adapté et handisport, a confirmé et exprimé sa « gratitude ». « Ce contrat va permettre aux athlètes de regarder sereinement l’avenir et contribuer à leur bien-être mental, car les soucis financiers peuvent constituer un grand stress ». Et l’entraineur d’ajouter avec fierté que « le handisport, a fait évoluer le regard sur le handicap dans la société, et pas seulement au niveau sportif ». Pour Richard Fournier, président du GIP, « les personnes en situation de handicap sont capables de faire de grandes choses, et Nicolas Brignone en est la preuve. » Le chargé de mission part cette fois avec une longueur d’avance.

Un beau palmarès

brignone.jpg

 

Nicolas Brignone est un athlète de haut niveau en course fauteuil au palmarès international. Depuis 2012, il a accédé au podium des championnats de France tous les ans. Il a également participé aux championnats du monde en 2013, 2015 et 2017, ainsi qu’aux Jeux paralympiques de Rio en 2016. Il a enfin remporté quatre médailles d’argent aux championnats d'Europe d’athlétisme handisport 2018.

 

Sur le même sujet

Liens utiles