Des projets pour éliminer les violences conjugales

Des projets pour éliminer les violences conjugales

05 novembre 2021

Société

Isabelle Champmoreau, vice-présidente du gouvernement chargée de la lutte contre les violences conjugales, a participé à la cérémonie organisée le 3 novembre au haut-commissariat de la République.

Isabelle Champmoreau, vice-présidente du gouvernement chargée de la lutte contre les violences conjugales, a participé à la cérémonie organisée le 3 novembre au haut-commissariat de la République.

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie fait partie des organismes lauréats de l’appel à projets national dédié à la lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes dans les territoires ultramarins. Le projet, porté par la vice-présidente du gouvernement, Isabelle Champmoreau, vise à sensibiliser le plus largement possible aux violences sexistes et sexuelles via la diffusion d’un court-métrage et d’affiches.

Afin de renforcer la lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes dans les territoires ultramarins, Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, a lancé un appel à projets leur étant destiné exclusivement. Sept dossiers calédoniens (lire l’encadré) ont été retenus et vont bénéficier d'une subvention pour un montant total de 2,8 millions de francs sur une enveloppe globale de 16,7 millions de francs pour l’ensemble des Outre-mer. Le Haut-Commissaire de la République, Patrice Faure, a reçu les représentants des organismes lauréats le 3 novembre afin de les féliciter « pour la qualité de leurs projets et leur engagement contre les violences et pour l'égalité entre les femmes et les hommes ».

Prévention des violences sexistes et sexuelles

À l’initiative d’Isabelle Champmoreau, le gouvernement a reçu une subvention de 240 000 francs pour la réalisation d’un court-métrage de prévention sur les violences sexistes et sexuelles, dont la vice-présidente chargée de la lutte contre les violences conjugales a coécrit le scénario. Le film sera largement diffusé sur les réseaux sociaux, en milieu scolaire, dans les transports en commun, dans les structures dédiées, etc. Cet outil de sensibilisation sera également décliné en affiches, mises à disposition des partenaires. « Symboliquement, le gouvernement a souhaité s’associer à cette initiative en présentant un projet assez humble, mais accessible à toutes et à tous, explique Isabelle Champmoreau. L’objectif est de partager cette volonté avec tous les acteurs impliqués, qui font un travail remarquable sur le terrain, et leur montrer que la Nouvelle-Calédonie est présente à leurs côtés. Avec ce court-métrage, nous souhaitons faire passer l'information à tous les Calédoniens, et en particulier aux jeunes filles, pour lesquelles c'est un sujet très important ».

Isabelle Champmoreau et Patrice Faure aux côtés des autres organismes lauréats.

Isabelle Champmoreau et Patrice Faure aux côtés des autres organismes lauréats.

Comité 3E

Parmi les lauréats, figure également le cluster comité 3E (Éducation à l’égalité à l’école) dont Isabelle Champmoreau est la  présidente d’honneur, et qui était représenté lors de la remise des prix par Lionel Loubersac. Intitulé « Je lis, j’écris, je joue, donc j’existe », le projet du cluster, mené au bénéfice de deux  associations sportives, l’AS Magenta club et l’AS Academy Féminine de Montravel, s’est vu remettre une enveloppe de 415 000 francs. Cette somme lui permettra de développer ses actions d’animation et d’ateliers de soutien scolaire et de lecture à destination des jeunes filles de ces deux associations sportives de rugby et de football au féminin.

Kenza, 15 ans, l’une des bénéficiaires du projet du cluster comité 3E a pris la parole.

Kenza, 15 ans, l’une des bénéficiaires du projet du cluster comité 3E a pris la parole.

 

Les autres projets lauréats

  • Campagne de communication sur les missions du n° vert de SOS Écoute en langues vernaculaires. Organisme : association de coopération sociale et médico-sociale SOS Écoute
  • Mise à disposition gratuite de kits de protection lavables à environ 100 stagiaires de l'École de la réussite et animation d'ateliers d'échanges au sujet des menstruations. Organisme : École de la réussite
  • Mise en place d'une nouvelle permanence juridique sur la commune de Dumbéa afin d'écouter et d'informer  les victimes de violences conjugales. Organisme : association pour l'accès au droit et d'aide aux victimes (ADAVI)
  • Formation d'intervenants qui œuvrent auprès des adolescents et jeunes adultes, sur des sujets sociétaux tels que la santé sexuelle et les violences intrafamiliales. Organisme : association Solidarités-SIDA NC
  • Coaching de prise de parole en public pour des femmes suivies par l'association pour le droit à l'initiative économique (ADIE). Organisme : compagnie Lyades