La transition énergétique au menu du Premier ministre

Le Premier ministre a visité le site photovoltaïque de Hapetra, à Lifou, le 3 décembre (© Alizés Énergie).

Le Premier ministre a visité le site photovoltaïque de Hapetra, à Lifou, le 3 décembre (© Alizés Énergie).

Au deuxième jour de sa visite en Nouvelle-Calédonie, Édouard Philippe s’est envolé dimanche pour les Îles Loyauté, avec notamment dans son programme l’inauguration d’une centrale photovoltaïque à Lifou.

À son arrivée, le Premier ministre a été reçu à la grande chefferie de Hnatalo pour une coutume avant de se rendre à l’hôtel de la province des Îles Loyauté à la rencontre des élus. À plusieurs reprises, Édouard Philippe a été interpellé par la population de Lifou, inquiète de la pollution aux hydrocarbures qui sévit actuellement sur l’île. Le Premier ministre s’est voulu rassurant et a promis le soutien de l’État dans cette affaire.                             

Un projet audacieux

La délégation, composée notamment du secrétaire d’État au ministre de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu, et du président du gouvernement, Philippe Germain, a ensuite participé à l’inauguration de la première des six fermes photovoltaïques du programme « Drehu PV » porté par Alizés Énergie Engie et EEC Engie. Un projet, qualifié « d’audacieux et de passionnant » par Édouard Philippe, qui s’inscrit dans le cadre du Schéma pour la transition énergétique adopté par le Congrès le 23 juin 2016 et dont l’un des objectifs est d’accroître la part des énergies renouvelables pour atteindre l’autonomie énergétique des Îles Loyauté en 2030. 

 

L’inauguration de la centrale s’est déroulée en présence du président du gouvernement Philippe Germain et du président de la province des Îles, Néko Hnepeune.

L’inauguration de la centrale s’est déroulée en présence du président du gouvernement Philippe Germain et du président de la province des Îles, Néko Hnepeune.

 

 

20 % d’énergies renouvelables

D’une puissance totale de 960 kW répartis aux quatre coins de Lifou (Mucaweng, Xepenehe, Lakonyi, Hapetra, Jozip et Mesewej), les installations de « Drehu PV » ont été autorisées par le gouvernement entre octobre 2016 et mars 2017. Courant 2018, ces centrales porteront la part des énergies renouvelables de l’île à 20 % de la consommation électrique annuelle, soit l’équivalent de la moitié des foyers. Elles permettront d’éviter l’importation de 500 000 litres de gasoil et le rejet de 1 500 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

 

Sur le même sujet

Restez notifié par mail à chaque nouveau communiqué