Les syndicats professionnels entendus par le gouvernement

La délégation des syndicats professionnels a été reçue le 8 mars au gouvernement.

La délégation des syndicats professionnels a été reçue le 8 mars au gouvernement.

Le président du gouvernement Philippe Germain a rencontré une délégation de représentants des syndicats professionnels qui étaient mobilisés jeudi matin contre l’insécurité.

Face à la multiplication des cambriolages et dégradations commis dans des commerces et des bâtiments publics depuis le début de l’année, le syndicat des commerçants, le groupement professionnel des gérants de stations-service, le syndicat des importateurs et des distributeurs, ainsi que la fédération calédonienne du BTP et leurs partenaires ont appelé à un rassemblement le 8 mars contre l’insécurité.

Crédit d’impôt

Ce "jeudi noir" avait pour objectif d’interpeller les institutions. Après avoir été reçue au Haut-commissariat, une délégation a été entendue par le président du gouvernement. « Il y avait d’abord une réponse urgente à apporter aux commerçants afin de pouvoir les aider à sécuriser leurs commerces. Pour le gouvernement, cette aide prendra la forme d’un crédit d’impôt accordé pour l’achat d’équipements de sécurité », a déclaré Philippe Germain à l’issue de la rencontre qui a duré un peu plus d’une heure. Cette mesure sera complétée par une aide de la province Sud sous forme de subventions.
Par ailleurs, le président du gouvernement a rappelé à la délégation les objectifs du plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance qui doit apporter des réponses concrètes à court, mais aussi à long terme à la problématique de la délinquance. Afin qu’il puisse être mis en œuvre le plus rapidement possible, ce plan d’actions sera examiné le 12 mars par les élus du Congrès.

 

 

Sur le même sujet