Le 16e gouvernement en ordre de marche

Le 16e gouvernement en ordre de marche

09 juillet 2019

Politique

Gilbert Tyuienon a été élu vice-président du gouvernement (©LNC).

Gilbert Tyuienon a été élu vice-président du gouvernement (©LNC).

La première réunion des membres du 16e gouvernement de la Nouvelle-Calédonie s’est tenue ce mardi 9 juillet. L’élection du vice-président et l’attribution des secteurs entre les onze membres étaient à l’ordre du jour.

Gilbert Tyuienon a été élu vice-président du 16e gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, présidé par Thierry Santa. Sa candidature a obtenu 8 voix, Jean-Pierre Djaïwé recueillant deux votes. Un bulletin nul a été comptabilisé.
Les onze membres du gouvernement ont ensuite procédé à l’attribution des secteurs qu’ils auront pour mission d’animer et de contrôler, dans la limite des compétences dévolues à la Nouvelle-Calédonie. Ils ont également désigné les porte-parole du gouvernement qui seront ˗ et c’est une nouveauté ˗ au nombre de deux. Christopher Gygès et Didier Poidyaliwane endossent conjointement ce rôle dans « la recherche d’une meilleure méthode », a indiqué Didier Poidyaliwane.
Les membres du 16e gouvernement doivent maintenant s’atteler à la rédaction de la déclaration de politique générale qui « définira plusieurs  grandes causes territoriales, comme le redressement des comptes sociaux et la question de la relance économique, notamment », a précisé Christopher Gygès. À la demande du président Santa, la déclaration de politique générale devrait être exposée aux élus du Congrès début août. « Alors au travail ! », ont conclu les porte-parole.

La répartition des secteurs au sein du 16e gouvernement est la suivante :

  • Thierry Santa, président du gouvernement, est chargé d’animer et de contrôler les secteurs des relations extérieures et de la sécurité civile, de la promotion touristique, de la stratégie de la mise en valeur des ressources naturelles, du code minier et des comptes sociaux.
  • Gilbert Tyuienon, vice-président du gouvernement, est chargé d’animer et de contrôler les secteurs du transport, des infrastructures publiques et de la prévention routière. Il est également chargé du suivi du schéma d'aménagement et de développement de la Nouvelle-Calédonie NC 2025, ainsi que du suivi des transferts de compétences. Il concourt au règlement des problématiques minières, ainsi qu’au suivi du Fonds Nickel.
  • Didier Poidyaliwane, porte-parole du gouvernement, est chargé d’animer et de contrôler les secteurs des affaires coutumières, de la culture et de la protection de l’enfance et de la jeunesse. Il est aussi chargé des relations avec les institutions coutumières et des questions relatives à l’identité et à la citoyenneté.
  • Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement, est chargé d’animer et de contrôler les secteurs de l’économie et des mesures de relance, du commerce extérieur, de la fiscalité, de l’énergie, de l’économie numérique et de l’économie de la mer. Il est également chargé de la politique du « bien-vieillir » et de la politique de solidarité.
  • Jean-Louis d’Anglebermes est chargé d’animer et de contrôler les secteurs du travail, de l’emploi, du dialogue social, de la formation et de l’insertion professionnelles, et du suivi du XIe FED territorial. Il est également chargé des relations avec le conseil économique, social et environnemental de la Nouvelle-Calédonie.
  • Valentine Eurisouké est chargée de la coordination et de la mise en œuvre du plan Do Kamo et du service civique. Elle est également chargée de l’animation du secteur de la condition féminine.
  • Jean-Pierre Djaïwé est chargé d’animer et de contrôler les secteurs de la jeunesse et des sports. Il est également chargé de la coordination et du suivi du plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance, de la politique de l’eau, des questions environnementales et de la météorologie.
  • Philippe Germain est chargé d’animer et de contrôler les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et du développement durable. Il est également chargé du suivi de la gestion et de la mise en valeur du Parc naturel de la mer de Corail, ainsi que des questions relatives à la recherche, à l’innovation et à l’audiovisuel.
  • Vaimua Muliava est chargé d’animer et de contrôler les secteurs des constructions publiques, du patrimoine immobilier et des moyens, du logement et de l’urbanisme. Il est également chargé du secteur de la fonction publique, de la transformation numérique, de la simplification de l’administration et de l’évaluation des politiques publiques.
  • Isabelle Champmoreau est chargée d’animer et de contrôler le secteur de l’enseignement et du suivi des questions de l’enseignement supérieur. Elle est également chargée du handicap, de la famille et de la lutte contre les violences intrafamiliales. Elle est enfin chargée de la problématique du bien-être animal.
  • Yoann Lecourieux est chargé d’animer et de contrôler le secteur du budget et des finances, des assurances, du droit civil et du droit commercial, et des questions monétaires. Il est également chargé du suivi des grands projets et de la francophonie. Il est aussi chargé des relations avec le Congrès, les provinces et les communes de la Nouvelle-Calédonie.

Les nouveaux membres

Le 16e gouvernement compte cinq nouveaux membres :

Thierry Santa

Âgé de 52 ans, le nouveau président du gouvernement, spécialisé dans les finances publiques, a été pendant plusieurs années secrétaire général de la mairie du Mont-Dore. En 2014, Thierry Santa devient conseiller municipal de Païta et il est également élu à la province Sud où il préside notamment la commission du budget, des finances et du patrimoine. Membre du Congrès, Thierry Santa a présidé l’institution entre 2015 et 2018.

Jean-Pierre Djaïwé

Instituteur de formation, Jean-Pierre Djaïwé, 63 ans, a été élu pour la première fois à la province Nord et au Congrès en 1995. Il a rempli la fonction de premier vice-président de l’Assemblée de la province Nord de 1999 à 2009. Par ailleurs, l’élu a été premier adjoint au maire de Hienghène de 2001 à 2012, puis maire de la commune de 2012 à 2014.

Yoann Lecourieux

Yoann Lecourieux, 46 ans, a débuté sa carrière à la Ville de Nouméa en 1998 en participant à la création des syndicats intercommunaux et à la mise en place de la politique de la Ville dans le Grand Nouméa, avant de devenir le secrétaire général de la Ville de Dumbéa en 2008. Il a siégé pour la première fois au sein de l’assemblée de la province Sud en 2014 et a accédé à la première vice-présidence du Congrès en 2017. Le nouveau membre du gouvernement a également présidé la Secal.

Isabelle Champmoreau

Isabelle Champmoreau, 44 ans, a été élue conseillère municipale de Nouméa dès 2001, puis est devenue 2e adjointe au maire en 2008, chargée de la jeunesse, des écoles et des constructions publiques. Élue à la province Sud et au Congrès depuis 2014, elle a été membre du gouvernement entre 2015 et 2017, notamment en charge des secteurs du handicap, de la famille, de la solidarité et de la protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse.

Vaimu'a Muliava

Bénéficiaire du programme 400 Cadres, Vaimu'a Muliava a notamment été chargé des musées à la province Sud avant d’être nommé en 2010 responsable au Musée du Quai Branly à Paris de la conservation préventive des collections. Depuis quatre ans, il travaillait à la direction des Achats, du patrimoine et des moyens de la Nouvelle-Calédonie où il gèrait un portefeuille de projets stratégiques. Élu pour la première fois à la province Sud et au Congrès en 2019, il entre au gouvernement à l’âge de 44 ans.

 

 

 

 

Sur le même sujet