Cyclone Cook : l’alerte 2 déclenchée !

Cyclone Cook : l’alerte 2 déclenchée !

10 avril 2017

Sécurité civile et prévention

© Météo France

© Météo France

Le cyclone tropical Cook nous arrive droit dessus. En alerte 1 depuis dimanche 23 h, les Loyauté (sauf Maré), la province Nord (sauf Bélep) et les communes de Bourail et Thio sont passées en alerte 2 à 11 h. Celles de La Foa, Sarraméa, Farino et Moindou en feront autant à 16 h. Dans le Sud de la province Sud, en alerte 1 depuis midi, l’alerte 2 sera déclenchée dès 18 h. La nuit va être agitée. L’occasion de rappeler les indispensables consignes de prudence et de sécurité.

À 5 h ce matin, Cook se situait à environ 150 km au nord nord-ouest d'Ouvéa. Avec une pression au centre estimée à 970 hPa, il génère des vents moyens de 150 km/h, avec des rafales proches de 200 km/h. De fortes pluies ont commencé sur les Loyauté, la côte Est et le relief. Cook continue de se renforcer et devrait atteindre son intensité maximale ce lundi en fin d'après-midi et la nuit prochaine en traversant le centre de la Grande-Terre. Le scénario le plus probable est un passage à environ 100 km à l'ouest d'Ouvéa lundi après-midi, puis une traversée du centre de la Grande-Terre dans la nuit de lundi à mardi.

Depuis ce matin, ce scénario s’est confirmé, mais la trajectoire s’incurve un peu plus vers l’Est et la vitesse de déplacement s’est légèrement accélérée. Cook devrait frôler la côte à environ 50 km dans le sud-ouest de Nouméa en fin de nuit, puis se trouver à environ 150 km dans le sud-ouest de l'Île des Pins durant la matinée de mardi. Le vent se renforce sur Ouvéa dès cet après-midi avec des rafales supérieures à 140 km/h et un risque important de submersion marine due aux vagues proches de 10 m au même moment que la marée haute.

De très gros risques d’inondations

Les conditions météo deviennent aussi très difficiles cet après-midi sur le centre de la côte Est puis en soirée sur le centre et le sud de la côte Ouest. Les rafales de vent sont comprises entre 150 et 200 km/h jusqu'à 70 km de part et d'autre du centre. De plus, le passage de Cook s'accompagne de très fortes pluies avec des cumuls pouvant dépasser les 350 mm en 24 heures, ce qui provoquera rapidement des inondations, y compris sur la côte Ouest. La mer devient démontée avec des vagues proches de 10 m au large. Une surcote d'environ 1,5 m à localement 2 m dans les baies orientées face au vent, est attendue sur la trajectoire du cyclone, représentant un fort risque de submersion marine, renforcé par les crues au moment de la marée haute (18 h ce soir sur la côte Est, 20 h ce soir et 8 h demain matin sur la côte Ouest). Directeur de Météo France NC, Hugues Ravenel met en garde, quelle que soit la pression au centre du cyclone, contre « les vents violents et les importants risques de submersion ». « La population est appelée à s’éloigner des côtes et des cours d’eau. »

Restez chez vous !

« L’alerte 1 est une cessation progressive d’activités. Lorsque l’alerte 2 est déclenchée, tout le monde doit déjà être chez soi et on n’en bouge plus !, rappelle Eric Backès, directeur de la Sécurité civile. Chaque année on a affaire à des personnes qui, par leurs comportements non citoyens, mettent non seulement leur vie en danger, mais également celle des équipes de secours, en s’aventurant dehors durant le passage du cyclone ou après lorsque les vents semblent se calmer. Mais la consigne est claire : il faut attendre que l’alerte 2 soit levée avant de sortir de chez soi ! ».

Cook représente donc une menace très sérieuse, et le temps restant doit être mis à profit pour se préparer à l'arrivée du phénomène. Les équipes de la direction de la Sécurité civile et de la gestion des risques (DSCGR) sont en contact permanent avec la présidence et le secrétariat général du gouvernement pour répondre avec la plus grande efficacité aux risques encourus par la population calédonienne.  « Il n’y a pas eu de cyclone majeur depuis Erica en 2003 et les Calédoniens ont un peu perdu les réflexes à adopter », indique pour sa part Philippe Germain. « Cook n’est pas à prendre à la légère. Soyez prudents, restez chez vous, ne circulez pas sur les routes. Même après le passage du cyclone, ne franchissez pas les radiers ou n’allez pas longer les bords de mer par curiosité », poursuit le président.

Un nouveau point aura lieu en début d’après-midi. La DSCGR appelle l’ensemble des habitants à suivre l’évolution de la situation en écoutant les informations diffusées par les différents médias, en consultant le bulletin d’information cyclone de Météo France, ou en appelant le répondeur de Météo France au 36 67 36.

 

Pour de plus amples informations :
http://www.meteo.nc/
https://securite-civile.nc/

 

Point presse ce matin à 11 h organisé par Philippe Germain, avec Eric Backès et Hugues Ravenel.

Point presse ce matin à 11 h organisé par Philippe Germain, avec Eric Backès et Hugues Ravenel.

 

 

© Windytv

© Windytv

 

 

 

En alerte 1

  • Arrêter progressivement toute activité professionnelle qui ne concourt pas à une action de sécurité civile
  • Faire le plein d’eau, acheter des piles pour la radio et des bougies
  • Poser du ruban adhésif sur les baies vitréesMettre les animaux domestiques à l’abri
  • Faire le plein de carburant des véhicules
  • Démonter les installations aériennes, échafaudages…
  • Contrôler les systèmes d’évacuation d’eau pluviale (chéneaux, gouttières…)
  • Dégager les balcons de tout objet pouvant tomber ou devenir un projectile
  • Mettre immédiatement les grues de chantier en position de sécuritéNe plus pratiquer d’activité nautique
  • Rejoindre les lieux de résidenceSi vous êtes trop éloigné de votre domicile, faites le choix d’un hébergement de proximité
  • Si le domicile n’est pas une construction solide ou s’il est situé dans une zone menacée par la marée de tempête ou une inondation, gagner un abri sûr signalé par les services municipaux, faire part de ce choix aux voisins ou à la famille et s’y tenir
  • Mettre les documents personnels (papiers d’identité, carnet de vaccination, cartes de groupe sanguin) à l’abri, hors d’atteinte de l’eau

En alerte 2

  • Ne pas circuler à pied, à bicyclette, ou avec tout moyen de locomotion motorisé
  • Rester confiné à l’intérieur des habitations ou des abris publics mis à disposition par les mairies
  • Veiller à s’éloigner des baies vitréesMaintenez une légère ouverture à l’opposé du vent
  • Débrancher les appareils électriques inutiles
  • Occulter les ouvertures des habitations avec des volets ou, à défaut, des panneaux de bois clouésSi la situation se dégrade, repérer les endroits les plus résistants du local, s’y tenir et se protéger
  • Surveiller la résistance de l’abri et de ses ouvrants en redoublant de vigilance la nuit
  • Être attentif au risque d’inondation
  • Être vigilant en permanence malgré des accalmies cycloniques
  • Attendre impérativement la fin de l’alerte de niveau 2 pour sortir de son habitation

 

 

Affiche