Dissuader les départs en retraite anticipée des fonctionnaires

11 juillet 2018

Emploi et travail Société

Les taux de minoration révisés doivent inciter les fonctionnaires calédoniens à travailler jusqu’à leur 60e anniversaire.

Les taux de minoration révisés doivent inciter les fonctionnaires calédoniens à travailler jusqu’à leur 60e anniversaire.

Inciter les agents des fonctions publiques de Nouvelle-Calédonie à travailler jusqu’à l’âge de 60 ans, tel est l’objectif de la mesure arrêtée par le gouvernement, à la demande de la caisse locale de retraites et des partenaires sociaux.

Sur la période allant du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2017, l’âge moyen des départs à la retraite des agents des fonctions publiques de Nouvelle-Calédonie était de 56,5 ans. Face à cette situation, qui pèse lourd sur les comptes de la caisse locale de retraites (CLR), le taux de minoration des pensions des agents admis à la retraite avant l’âge légal de 60 ans a été révisé.

Entré en vigueur en mars 2014 avec la réforme du régime de retraite des agents relevant des fonctions publiques de Nouvelle-Calédonie, ce mécanisme prévoit un abaissement du montant des pensions selon un taux fixe de 2 % par année d’anticipation sur l’âge de 60 ans : 2 % pour une retraite prise à 59 ans, 4 % à 58 ans, 6 % à 57 ans, etc., jusqu’à 30 % à 45 ans.

Trois taux au lieu d’un

« Afin de dissuader les départs en retraite avant l’âge légal de 60 ans, ce taux unique est remplacé par trois taux progressifs », explique Nicolas Metzdorf, porte-parole du gouvernement. Ces taux sont fixés à 2 % pour un départ en retraite entre 45 et 49 ans, à 2,5 % pour la tranche de 50 et 55 ans et à 3 % entre 56 et 59 ans. Ainsi, une personne qui fait le choix de partir en retraite à 50 ans, par exemple, supportera un abattement sur le montant de sa pension de 27 %, contre 20 % actuellement.

« Ces taux font presque entièrement supporter au seul pensionné – et non plus à la collectivité – son choix de partir avant 60 ans à la retraite », précise la directrice de la CLR, Betty Audié.

Une décision qui fait consensus

« Cette décision, prise par arrêté du gouvernement, fait suite à une demande de la CLR qui fait consensus avec les partenaires sociaux, souligne Nicolas Metzdorf. Ce système incitatif  doit encourager les Calédoniens à travailler un peu plus longtemps, afin de mieux équilibrer le système des retraites des agents des fonctions publiques. »

Cette mesure s’appliquera aux pensions versées à partir du 1er octobre 2018. Elle concerne quelque 4 600 agents âgés de 45 à 59 ans en activité ; et plus particulièrement 400 d’entre eux dont les droits à la retraite sont d’ores et déjà ouverts. Leur choix de différer leur mise en retraite avant 60 ans ou non mettra en lumière, dans les prochains mois, l’efficacité de la mesure.

Révision des taux de minoration des pensions des agents admis à la retraite avant l’âge légal de 60 ans.

Révision des taux de minoration des pensions des agents admis à la retraite avant l’âge légal de 60 ans.

Liens utiles