Sur la voie de l’autosuffisance alimentaire

19 juillet 2018

Agriculture

Nicolas Metzdorf lors de l’ouverture du point d’étape de la politique publique agricole provinciale 2025.

Nicolas Metzdorf lors de l’ouverture du point d’étape de la politique publique agricole provinciale 2025.

Nicolas Metzdorf, membre du gouvernement en charge de l’agriculture, a assisté au point d’étape organisé par la province Sud, le 18 juillet à Bourail, sur sa politique publique agricole. Un projet ambitieux qui participe à l’objectif d’autosuffisance alimentaire porté par le gouvernement.

Quelque 500 professionnels du monde agricole ont répondu ce mercredi à l’invitation de la province Sud qui dressait un premier bilan de la politique publique agricole provinciale (PPAP) initiée en 2014. L’enjeu majeur de ce programme est de tendre vers l’autosuffisance alimentaire avec un objectif de 30 % de taux de couverture à l’horizon 2025. Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie y prend sa place au travers de mesures et de dispositifs qui constituent le prolongement pays de la PPAP. Trois axes ont été privilégiés afin de soutenir le développement de l’agriculture : la ressource en eau, l’accès au foncier et une meilleure gouvernance.

Augmenter la production

Avec le forum H2O, qui a réuni près de 300 participants en avril, le gouvernement a lancé la réflexion vers une politique partagée de l’eau. Ce travail se poursuit actuellement afin d’aboutir à un plan d’actions avant la fin de l’année. « Nous avons une politique agricole ambitieuse qui nécessite d’augmenter la production. Il faut donc de l’eau dans les zones rurales pour l’irrigation », rappelle Nicolas Metzdorf. Préserver la ressource, en adaptant notamment l’agriculture, et développer les structures de stockage et de traitement font partie des priorités.

Dans le domaine de l’accès au foncier, le gouvernement a mis en œuvre le dispositif du bail rural, adossé à des mesures fiscales incitatives, afin d’accroître les surfaces agricoles productives. L’effort sera poursuivi par la modernisation de la loi du pays sur le domaine privé, tandis qu’un autre texte sera bientôt présenté au Congrès avec une mesure phare : l’exonération à 100 % des droits de succession pour les terrains à vocation agricole.

Guichet unique

Enfin, au 1er janvier prochain, l’Agence rurale – fusion de l’Apican (Agence pour la prévention et l’indemnisation des calamités agricoles ou naturelles) et de l’Erpa (Établissement de régulation des prix agricoles) – entrera en service. La création de ce nouvel établissement public, sur proposition du gouvernement, a été validée par le Congrès le 14 juin. « C’était aussi une demande du monde agricole qui reprochait souvent à la Nouvelle-Calédonie d’avoir trop d’instances, précise le membre du gouvernement en charge de l’agriculture. L’Agence rurale sera un guichet unique qui va simplifier les démarches des agriculteurs ». Et qui va permettre au gouvernement d’harmoniser certains dispositifs de soutien (aides au transport, semences, etc.) sur l’ensemble du territoire.

Le monde agricole était réuni à Bourail à trois semaines de sa grande foire.

Le monde agricole était réuni à Bourail à trois semaines de sa grande foire.

 

Sur le même sujet