Des jeunes prêts à servir

Les auxiliaires ont reçu leur attestation de formation de la part de représentants de la sécurité civile, des sapeurs-pompiers, des communes et de l’État.

Les auxiliaires ont reçu leur attestation de formation de la part de représentants de la sécurité civile, des sapeurs-pompiers, des communes et de l’État.

72 jeunes Calédoniens composent la promotion 2019-2020 des auxiliaires de sécurité civile. Après cinq jours et demi d’une formation qui s’est achevée par une remise de diplôme, ils ont rejoint, en ce début de semaine, leurs lieux d’affectation aux quatre coins du pays.

La quatrième promotion des auxiliaires de sécurité civile est en ordre de bataille ! 44 filles et 28 garçons âgés de 18 à 25 ans constituent cette équipe désormais formée et prête à porter main forte aux communes et aux sapeurs-pompiers lors de la prochaine saison administrative des feux de forêt qui débutera le 15 septembre. Durant six mois, ces jeunes volontaires recrutés dans le cadre du service civique de l’État participeront à la prévention des risques majeurs en Nouvelle-Calédonie (feux de forêt, cyclones, tsunamis et arboviroses – dengue, chikungunya, zika), à la sensibilisation des populations à ces risques, et soutiendront les services publics dans la lutte contre ces calamités.

« Une mission honorable »

« À votre âge, d’autres font le choix des loisirs, des copains, des sorties... Vous, vous avez fait le choix de vous engager pour l’intérêt général, pour une mission honorable et importante », les a félicités le directeur de la Sécurité civile et de la gestion des risques (DSCGR), Éric Backès, lors de la cérémonie de remise de diplôme organisée en leur honneur, vendredi 23 août, au lycée du Grand Nouméa. Avant d’entrer dans le feu de l’action, ces jeunes ont, en effet, suivi une formation durant laquelle la Croix-Blanche, l’association de protection civile et la DSCGR leur ont dispensé quatre modules : PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1), prévention des risques majeurs en Nouvelle-Calédonie, guetteur feux de forêt, et opérateur feux de forêt.

Les auxiliaires ont reçu une attestation de formation.

Les auxiliaires ont reçu une attestation de formation.

 

« Un plus dans votre CV »

En rangs serrés, la mine sérieuse et arborant dignement l’uniforme des auxiliaires de sécurité civile, ces 72 recrues ont reçu leur diplôme avant de rejoindre leur lieu d’affectation où, dès ce lundi, ils ont pris leurs fonctions au sein de 31 communes. Ils sont 35 en province Nord, 29 en province Sud et 8 en province des Îles Loyauté.
« À l’issue de cette expérience, certains d’entre vous poursuivront peut-être leur engagement dans une association de sécurité civile ou en devenant sapeur-pompier volontaire ou encore réserviste, a souligné Éric Backès. Mais quel que sera votre choix, votre expérience de six mois en tant qu’auxiliaire sera un plus dans votre CV. »

« J’ai démarré il y a vingt ans comme sapeur-pompier volontaire, avec l’envie de servir mon prochain. Je ne peux donc que vous encourager dans votre démarche ! », a déclaré le commandant Cécile Macarez qui représentait l’État à la cérémonie.

« J’ai démarré il y a vingt ans comme sapeur-pompier volontaire, avec l’envie de servir mon prochain. Je ne peux donc que vous encourager dans votre démarche ! », a déclaré le commandant Cécile Macarez qui représentait l’État à la cérémonie.

 

 

 

La quatrième promotion des auxiliaires en compagnie des encadrants et formateurs.

La quatrième promotion des auxiliaires en compagnie des encadrants et formateurs.

 

 

dsc_0582_web.jpg

 

Valérie Doui, 24 ans, originaire de la province Nord, basée à la DSCGR
« C’est ma conseillère MIJ qui m’a orientée vers ce dispositif dont j’avais déjà entendu parler. Comme j’ai beaucoup de mal à trouver un emploi depuis la fin de mes études, ça m’a intéressée. Et quand j’ai compris que ce travail consistait à venir en aide aux autres et à apporter de notre temps à la population, ça m’a convaincue ! C’est vraiment ce que j’ai envie de faire et je m’imagine bien poursuivre dans cette voie après… »

Antoine Gayon, 22 ans, originaire de Païta et basé à la caserne de sa commune
« Moi, j’aime parler, partager, aller au contact des gens. Et j’en avais marre de faire de petits boulots à droite à gauche, alors j’ai saisi ma chance ! J’ai déjà appris beaucoup de choses pendant la formation et j’espère que ça va continuer comme ça. J’ai hâte d’être sur le terrain et de pouvoir me rendre utile ! »

Le dispositif
Le dispositif des auxiliaires de sécurité civile est cofinancé par l’État (41 millions de francs) et la Nouvelle-Calédonie (23 millions de francs). Il s’insère dans le cadre du service civique via une convention entre la direction de la Jeunesse et des sports (DJS) – qui agit pour le compte de l’Agence nationale du service civique –, la Nouvelle-Calédonie et le volontaire. D’une durée de six mois, il s’adresse à des jeunes de 18 à 25 ans sans condition de diplôme et donne lieu notamment au versement par l’État et le gouvernement d’une indemnité.
Les partenaires de l’opération sont : l’État, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie à travers la DSCGR et la DJS ; ainsi que l’Établissement provincial de l'emploi, de la formation et de l'insertion professionnelle pour les îles Loyauté (EPEFIP), la Mission locale d'insertion des jeunes de la province Nord (MLIJPN) et la Mission d’insertion des jeunes de la province Sud (MIJ), notamment pour la phase de recrutement des volontaires et de suivi tout au long de la mission.

 

 

Sur le même sujet