L’Ordre des vétérinaires accueilli au gouvernement

29 novembre 2017

Environnement et énergie

Jacques Guérin et Matthieu Mourou (ici à droite) ont été reçus par Philippe Germain et une délégation de la direction des Affaires vétérinaires, alimentaires et rurales (Gérard Fallon, Valérie Campos et Coralie Lussiez).

Jacques Guérin et Matthieu Mourou (ici à droite) ont été reçus par Philippe Germain et une délégation de la direction des Affaires vétérinaires, alimentaires et rurales (Gérard Fallon, Valérie Campos et Coralie Lussiez).

Deux représentants de l'Ordre des vétérinaires ont été reçus au gouvernement cette semaine. Objectifs : renforcer le partenariat avec la Nouvelle-Calédonie et faire le point à la suite de la réforme adoptée en août dernier.

Le docteur Jacques Guérin, président du conseil national de l'Ordre des vétérinaires et le docteur Matthieu Mourou, président du conseil de l'Ordre des vétérinaires de la région Nouvelle-Aquitaine et des collectivités d'outre-mer, mènent actuellement une mission en Nouvelle-Calédonie.

Le premier temps fort de leur séjour a eu lieu mardi 28 novembre, lors d’un entretien avec le président Philippe Germain. Cette rencontre a permis de renforcer le partenariat mis en place depuis 1977 entre l'Ordre des vétérinaires et la Nouvelle-Calédonie. Les échanges ont aussi porté sur les avancées de la réforme réglementaire adoptée au mois d’août dernier (Ndlr, voir encadré). Un texte élaboré en concertation avec tous les acteurs locaux de la santé animale et auquel le conseil national et le conseil régional de l'Ordre des vétérinaires de la Nouvelle-Aquitaine et des collectivités d’outre-mer avaient également contribué en mars 2015, à l’occasion d’une mission d’expertise technique qui se déroulait alors en Nouvelle-Calédonie.

La mission de Jacques Guérin et de Matthieu Mourou se poursuivra jusqu’au 30 novembre avec des rencontres avec les vétérinaires calédoniens et les acteurs publics et parapublics de la santé animale pour partager leurs préoccupations professionnelles et débattre des enjeux liés au développement des filières d'élevage.

 

La modernisation de l’encadrement de l’exercice de la profession vétérinaire

Cette loi du pays, adoptée par les élus du Congrès le 23 août 2017, garantit la qualité des soins aux animaux et améliore la traçabilité des produits d’origine animale destinés à la consommation humaine, tout en maintenant un maillage vétérinaire efficace sur le territoire.

Adossée au cadre national, cette règlementation actualisée répond ainsi aux besoins des acteurs de la santé animale, dans un souci de protection de la santé publique.

 

 

Restez notifié par mail à chaque nouveau communiqué