Les décisions du Fonds Nickel

Le Fonds Nickel participera au confortement de la berge de la rivière Thio.

Le Fonds Nickel participera au confortement de la berge de la rivière Thio.

Le conseil d’administration du Fonds Nickel s’est déroulé mardi 28 novembre sous la présidence de Gilbert Tyuienon. Le soutien aux entreprises et le financement de travaux de réhabilitation étaient à l’ordre du jour.

Le prix de vente des minerais à l’export étant resté à nouveau supérieur au seuil ouvrant droit au soutien du Fonds Nickel sur le troisième trimestre 2017, les entreprises minières productrices et exportatrices de minerais ne bénéficieront pas d’une prise en charge partielle de leurs cotisations patronales. 

Concernant les entreprises sous-traitantes, une seule d’entre elles affiche une perte de chiffre d’affaires supérieure à 25 % par rapport à 2016. Cette entreprise pourrait être soutenue à hauteur de 400 000 francs.

Au total, sur les trois premiers trimestres de l’année 2017, seules les entreprises sous-traitantes ont été soutenues par le Fonds Nickel pour un montant global d’environ 40 millions de francs.  

 

Le conseil d’administration du Fonds Nickel s’est réuni au gouvernement.

Le conseil d’administration du Fonds Nickel s’est réuni au gouvernement.

 

 

Travaux de réhabilitation

Le conseil d’administration a également dressé un état d’avancement des chantiers de réhabilitation en cours sur les mines et dans les cours d’eau. Il a par ailleurs décidé d’attribuer le marché de réhabilitation des anciennes mines Port Arthur et Désirée de Sarraméa, pour un montant de 18 millions de francs.

Enfin, il a confirmé la participation du Fonds Nickel (25 millions de francs), aux côtés de la province Sud, de l’APICAN (agence pour la prévention et l’indemnisation des calamités agricoles ou naturelles) et de la SLN (société Le Nickel), à l’opération d’aménagement hydraulique pour le confortement de la berge de la rivière Thio au niveau de l’ancien pont Champagne.

 

 

À Sarraméa, les anciennes mines Port Arthur...

À Sarraméa, les anciennes mines Port Arthur...

 

 

… et Désirée vont être réhabilitées.

… et Désirée vont être réhabilitées.

 

 

Soutenir et réhabiliter

Créé par la délibération n° 467 du 18 mars 2009, le Fonds Nickel est un établissement public administratif qui a pour objet de garantir l’essor et la consolidation de l’industrie minière et métallurgique en Nouvelle-Calédonie en cas de crise du secteur, et d’assurer la réhabilitation progressive des zones dégradées par l’ancienne activité minière, dans l’intérêt des générations futures. Depuis 2009, l’établissement a dépensé 1,9 milliard de francs, dont 58 % (1,1 milliard) consacrés à l’environnement et 28 % (528 millions)  au soutien du secteur en période de crise, comme en 2009 et depuis mars 2016.

 

Sur le même sujet

Restez notifié par mail à chaque nouveau communiqué