Notre Parc à « Our ocean »

Le thème de la 5e conférence « Our ocean » est « Notre océan, notre héritage ».

Le thème de la 5e conférence « Our ocean » est « Notre océan, notre héritage ».

Philippe Germain, président du gouvernement, et Didier Poidyaliwane, membre du gouvernement en charge de l’écologie et du développement durable, participent à la 5e conférence « Our Ocean »*. Cette rencontre internationale se déroule en Indonésie, à Bali, les 29 et 30 octobre.

Initiative américaine, la conférence « Our Ocean » est le sommet qui réunit chaque année depuis 2014, décideurs politiques, scientifiques, représentants d’entreprises et de la société civile, à travers des ONG et des fondations privées, dans l’objectif de prendre des engagements forts en matière de conservation des océans et de lutte contre le réchauffement climatique.

Un engagement respecté

Au premier jour de l’événement, le président du gouvernement a annoncé devant l’assemblée le classement des récifs vierges du Parc naturel de la mer de Corail en réserve intégrale ou naturelle, intervenu en août dernier. Un engagement que la Nouvelle-Calédonie avait pris devant tous les acteurs de la conférence, deux ans plus tôt à Washington, à travers la voix du vice-président du gouvernement, Jean-Louis d’Anglebermes. Pendant une table ronde, Philippe Germain a également présenté les objectifs à court et moyen terme pour l’aire marine protégée calédonienne, « véritable paradis de la biodiversité dont le devoir de protection nous projette aux niveaux régional et international et qui nous offre ainsi l’opportunité de démontrer que la préservation peut aussi être une richesse ».

La table ronde était animée par l’ancien secrétaire d’État américain John Kerry, qui avait officiellement félicité le gouvernement pour le classement de ses récifs vierges.

La table ronde était animée par l’ancien secrétaire d’État américain John Kerry, qui avait officiellement félicité le gouvernement pour le classement de ses récifs vierges.

 

Des fonds de l’Unesco

Ce lundi 29 octobre, le docteur Fanny Douvere, coordinatrice du programme marin au Centre du Patrimoine mondial de l'Unesco à Paris, a également annoncé que l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture avait décidé de débloquer des fonds au profit de quatre pays et territoires, dont la Nouvelle-Calédonie, pour la résilience des récifs coralliens inscrits au Patrimoine mondial.

* Notre océan

Rencontres au programme

bali_3.jpg

En marge de cette conférence, Philippe Germain et Didier Poidyaliwane doivent avoir des entretiens particuliers avec :

  •  son altesse sérénissime le prince Albert II de Monaco, particulièrement engagé dans la protection de l’environnement et la promotion de la biodiversité à travers sa fondation ;
  • le commissaire européen à l'environnement, aux affaires maritimes et à la pêche, Karmenu Vella ;
  • le sénateur américain John Kerry ;

 

  • des représentants de l’organisation GLISPA (Global island partnership), dont la Nouvelle Calédonie est membre depuis 2018, qui fournit une plate-forme mondiale permettant aux îles de travailler ensemble pour développer des solutions à des problèmes communs et mener des actions répondant aux défis mondiaux ;
  • des représentants d’organisations non gouvernementales : The Pew Charitable Trusts, WWF et Conservation International.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le même sujet