Des silhouettes pour une conduite responsable

Silhouettes implantées sur la RT1 au niveau du col de Katiramona, à Dumbéa.

Silhouettes implantées sur la RT1 au niveau du col de Katiramona, à Dumbéa.

Depuis le 29 octobre, 25 silhouettes noires ont fait leur apparition au bord de nos routes, pour inciter les conducteurs à la responsabilité et se souvenir des personnes disparues. Un dispositif prévu par le plan quinquennal de sécurité routière.

Une silhouette noire, un jour, une heure, celle où une vie a été fauchée sur les routes. L’image impressionne, mais c’est bien l’objectif recherché par les acteurs de la sécurité routière. « Cette opération s’inscrit dans la mise en œuvre du plan quinquennal de sécurité routière 2014-2018 dont l’un des axes est d’envoyer des messages récurrents de prévention – tel un bruit de fond – afin de sensibiliser la population », rappelle Cynthia Ligeard, chargée de ce secteur au gouvernement. Les premières silhouettes (23 adultes et 2 enfants) ont été posées la semaine dernière, aux environs immédiats des endroits où des accidents mortels ont eu lieu en 2017 sur les routes appartenant à la Nouvelle-Calédonie.

Devoir de mémoire

Ce projet a été mené en concertation avec les membres du Conseil permanent de la sécurité routière, composé de représentants des forces de l’ordre, d’associations et des collectivités, et dont le rôle a été clairement redéfini en début d’année. « C’est une action qui se décline déjà en Europe et dans des pays de la région comme la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Avec nos partenaires, nous souhaitons avant tout responsabiliser les conducteurs. La vue de ces silhouettes doit entraîner une alerte et un questionnement sur notre propre manière de conduire, indique Heidi Hénin, chargée de mission sécurité routière au gouvernement. C’est également un devoir de mémoire pour nos morts sur les routes et de respect pour les familles qui ont vécu un tel drame ».

Sur l’ensemble du réseau ?

Les silhouettes ont été fabriquées localement, pour un montant global de 2,1 millions de francs. Leur pose a été supervisée par la direction des Infrastructures, de la topographie et des transports terrestres (DITTT). « Pour l’instant, l’opération concerne uniquement les routes territoriales. Elle sera reconduite chaque année et nous espérons donner un élan aux autres collectivités (provinces, communes) afin qu’elles prennent la décision de l’étendre sur leurs réseaux », souhaite Heidi Hénin.

Lieux d’implantation des silhouettes sur le réseau territorial de la Grande-Terre

localisation_amcr_2017.jpg

 

Liens utiles