Mieux prévenir le risque amiante

Mieux prévenir le risque amiante

11 décembre 2018

Santé et social Emploi et travail

L'utilisation d'amiante sous toutes ses formes est interdite depuis 2007 en Nouvelle-Calédonie.

L'utilisation d'amiante sous toutes ses formes est interdite depuis 2007 en Nouvelle-Calédonie.

Les dernières « Matinées de la prévention » de l’année, proposées par la direction du Travail et de l’emploi (DTE), ont mobilisé plus de 60 personnes lors de la session à Nouméa le 11 décembre. Leur thématique ? Le risque amiante avec notamment la présentation d’un guide des bonnes pratiques pour mettre en œuvre une prévention harmonisée et efficace.

Deux sessions d'information gratuites à l’attention des acteurs du BTP et des institutions, ont été organisées en partenariat avec la Cafat, le Service médical interentreprises du travail (SMIT) et les professionnels du secteur représentés par le Cluster amiante. Présent dans certains matériaux utilisés dans l'industrie et le bâtiment, l’amiante se trouve aussi à l’état naturel dans les sols de la Nouvelle-Calédonie (amiante environnemental). La direction de l’Industrie, des mines et de l’énergie (Dimenc) a d’ailleurs dressé en 2010 une cartographie des terrains potentiellement amiantifères à l’échelle du territoire.

Un réel danger

Ce matériau fibreux, issu de roches minérales, implique des risques pour les populations exposées ainsi que pour les travailleurs (entreprises de désamiantage, de travaux publics, activités extractives...). En effet, lorsqu'elle est inhalée, la fibre d'amiante s'introduit dans les poumons jusqu'aux alvéoles pulmonaires. Elle peut engendrer des pathologies mortelles (cancers) qui surviennent plusieurs décennies après le début de l'exposition à l'amiante. « Le risque amiante n’est pas assez pris en compte en Nouvelle-Calédonie, d’autant qu’il n’est pas visible. La prévention à mettre en place a un coût qui n’est pas toujours prévu par les maîtres d’ouvrage. Notre rôle est de sensibiliser les entreprises, mais aussi les institutions. Au-delà des dispositifs réglementaires, on parle avant tout de la santé des gens », rappelle Philippe Di Maggio, chef du service prévention des risques professionnels à la DTE.

Un guide pratique

D’où la réalisation cette année, avec les professionnels du secteur, d’un guide des bonnes pratiques en présence d’amiante « afin d’avoir un langage commun », précise le représentant de la DTE, et les bons réflexes en termes d’identification, d’évaluation et d’analyse des risques et de prévention. Réalisé par des spécialistes de la question, cet ouvrage s’adresse à tous les intervenants d’une opération de construction ou d’extraction (BTP, mine), aux entreprises, aux maîtres d’œuvre et d’ouvrage, aux préventeurs des secteurs privé et public et à tous les acteurs de la santé sécurité au travail. « C’est un document qui se veut pratico-pratique », résume Philippe Di Maggio. Une démarche saluée par les participants de la rencontre. Tous sont repartis avec un exemplaire sous le bras, comme Nathalie qui travaille dans une société de maîtrise d’œuvre : « Ce recueil est un référentiel technique qui fait appel à la réglementation. Il va nous permettre de piocher les informations nécessaires dès que nous en aurons besoin ». Il est également possible de le télécharger sur le site Internet de la direction du Travail et de l'emploi. 

Deux sessions sur le risque amiante ont été programmées, l’une à Nouméa, l’autre à Koné.

Deux sessions sur l'amiante ont été programmées, à Nouméa et à Koné.

 

La réglementation en vigueur

Il existe deux textes :

  • la délibération 82 du 25 août 2010, relative à la protection des travailleurs contre les poussières issues de terrains amiantifères dans les activités extractives, de bâtiment et de travaux publics, qui impose un diagnostic visant à identifier ou non la présence de fibres amiantifères sur la zone de travail et instaure un plan de prévention amiante visant à minimiser l'exposition des travailleurs à ces fibres ;
  • l’arrêté du 22 février 2007 qui interdit l'importation, l'utilisation et la vente d'amiante sous toutes ses formes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Liens utiles